Fabriquer une mangeoire en bois de récup’, version 2 !

Dans un article précédent, je présentais la fabrication d’une mangeoire plutôt minimaliste, avec du bois de récupération.

Cette année, avec la « mangeoire V2 « , le but est de construire une mangeoire équipée d’un réservoir à graines !

Tout d’abord, posons les idées :

• De bonne taille, cette nouvelle mangeoire doit pouvoir être suspendue,
• Elle doit contenir une bonne réserve de graines qui se distribuent à mesure que les oiseaux les consomment,
• Le stock de nourriture doit être transparent pour permettre de contrôler facilement son niveau,
• La réserve de graines doit être facile à remplir,
• La mangeoire doit aussi permettre de distribuer des boules de graisse.

idee_mangeoire_v2_blognature

Ensuite, ci-dessous, voici le principe du « distributeur automatique » de graines : les deux vitres (1) constituent le réservoir lui-même est assurent que les graines glissent vers le bas. Le réservoir s’alimente par le haut (flèche verte) en soulevant le toit de la mangeoire. En descendant, les graines se répartissent sur le support. Des petites cales assurent que les graines se dispersent (2) et d’autres cales servent à les retenir (3). Ainsi, les graines accessibles aux oiseaux retiennent elles-même les graines du réservoir. Au fur et à mesure que les graines sont consommées, d’autres graines tombent du réservoir et prennent leur place : il y a donc toujours des graines disponibles pour les oiseaux jusqu’à épuisement de la réserve !

Attention, il faut simplement veiller à ce que l’espace (E) entre le bas des vitres et le support soit ni trop étroit ni trop large pour que le système fonctionne correctement. Cela dépend un peu de la taille des graines et du réservoir, mais un espace de 1 à 2 cm convient

principe_mangeoire_blognature

Voici le plan complet (réalisé avec sketchup). Il est théorique, en réalité j’utilise les sections de liteau que j’ai sous la main et j’ai remplacé les quart-de-ronds par des chutes de baguettes décoratives (car je n’avais plus de quart-de-rond). C’est le principe du « bricolage en bois de récup » !

plan_mangeoire_version_2_blognature

Et voici une vue éclatée de la mangeoire pour mieux se représenter les chose :

eclate_mangeoire_version_2_blognature

Enfin, voici quelques détails en gros plan, ça peut servir.

detail_mangeoire_version_2_blognature
Matériel :

La petite difficulté dans ce projet, ou plutôt le challenge, est la construction du réservoir à graine. Même s’il existe un modèle facile à réaliser à l’aide d’une bouteille en plastique, ici le but est de fabriquer quelque chose de plus « pro », en verre. Nous avons besoin de deux petite vitres identiques.

Super astuce : acheter deux petit sous-verres à photos. 

En grande-surface, je m’en suis procuré un lot aux dimensions 13 x 19 cm pour seulement 2€ ! (et 3 mm d’épaisseur).

matos_mangeoire_blognaturePour le reste, comme d’habitude j’ai utilisé du bois de récup’.
Dans l’absolue, une planche de bois d’arbre 🙂 de 120 x 30 x 2 cm est suffisante pour produire toutes les « grosses » pièces de la mangeoire (voir le plan). J’ai aussi utilisé des chutes de liteau (sections 2 x 2 cm et 1,5 x 1,5 cm) ainsi que du quart de rond (section 1×1 cm) et des chutes de baguettes décoratives pour fixer les vitres. J’ai eu besoin de fil de fer (150 cm x 3 mm) et d’une chute de tringle à rideau métallique de diamètre 1,5 cm. A ça s’ajoutent des vis à bois (35 mm), des pointes, 2 petites équerres métalliques, et tout le matériel pour mesurer, tracer, tenir, couper, visser, percer, clouer…
Et enfin, un petit pot de verni acrylique, pour que la mangeoire supporte bien les éléments climatiques.

Étape par étape…

1/ Traçage des pièces principales (base, côtés, pans de toit).

Fabrication_Mangeoire_BlogNature_101
2/ Découpage à la scie sauteuse des pièces.

Fabrication_Mangeoire_BlogNature_102
3/ Présentation des côtés sur la base et traçage en fonction des vitres (ici 13 cm).

Fabrication_Mangeoire_BlogNature_103
4/ Perçage des côtés pour insérer le tube de support.

Fabrication_Mangeoire_BlogNature_104
5/ Traçage des vitres sur les côtés pour fixation des baguettes de guidage des vitres.

Fabrication_Mangeoire_BlogNature_105
6/ Test du maintient des vitres.

Fabrication_Mangeoire_BlogNature_106
7/ Pré-perçage de la base et fixation des côtés.

Fabrication_Mangeoire_BlogNature_107
8/ Fixation de la faîtière et mise en place du tube de support.

Fabrication_Mangeoire_BlogNature_108
9/ Clouage des barrières à graines. Elles retiendront et répartiront les graines.

Fabrication_Mangeoire_BlogNature_109
10/ Écartement des équerres qui maintiendront les pans de toit (alternative : faire en sorte que le toit pointe à 90°C).

Fabrication_Mangeoire_BlogNature_110
11/ Assemblage du toit et fixation de 4 petites cales de maintient. Le toit sera simplement posé sur la mangeoire. Il faut cependant installer les cales au plus près des côtés de la mangeoire de manière à ce que cela « force » un peu (il suffit de tracer la position des cales en posant le toit sur la mangeoire.). Le but est que le toit ne bouge plus ensuite, mais reste simple à enlever.

Fabrication_Mangeoire_BlogNature_111
12/ Collage de la finition du toit. Etape qui évitera les infiltrations.

Fabrication_Mangeoire_BlogNature_112
12/ Installation des vitres et de la suspente. Les vitres « glissent » simplement entre les petites baguettes clouées. Du coup, il est simple de les manipuler.

Fabrication_Mangeoire_BlogNature_113
14/ Remplissage de la réserve de graines et mise en place des boules de graisse

Fabrication_Mangeoire_BlogNature_114
15/ Mise en place finale. Il est important de prévoir un toit qui couvre bien la mangeoire car celui-ci ne sera pas uniquement décoratif. En cas de neige ou de pluie il doit vraiment jouer son rôle de toit et protéger les graines.

Fabrication_Mangeoire_BlogNature_116

 

L’étape finale de vernissage n’est pas représentée ici mais elle est très utile pour protéger le bois qui sera soumis à de rudes conditions climatiques. Optez pour un verni type acrylique avec un minimum de solvants. 

Fin

On peut conclure que la mangeoire est réussi quand par exemple une belle petite mésange vient choisir avec soin la plus grosse graine qu’elle peut y trouver !

Fabrication_Mangeoire_BlogNature_118

Pourquoi construire une mangeoire ?

  • Pour le plaisir de bricoler avec ses enfants. Il y a ici de quoi s’occuper une bonne journée, même plus.
  • Pour le plaisir d’accueillir des oiseaux dans son jardin, et aussi de les faire découvrir à nos enfants.
  • Pour participer très modestement à compenser le mal que nous faisons subir à l’environnement. Les oiseaux, comme beaucoup d’autres animaux, montrent une forte régression de leurs effectifs ces dernières années. En leur assurant de la nourriture pendant l’hiver, nous les aidons à passer la mauvaise saison.
  • Pour le plaisir de fabriquer quelque chose de ses propres mains. On a tendance à oublier que beaucoup de choses se fabriquent. Un bon bricoleur a de l’or dans les mains !
  • Pour décorer son jardin.

Ou installer votre mangeoire ?

Il faut choisir un emplacement en hauteur (à l’abri des chats) et assez abrité des vents même si les oiseaux font des prouesses d’acrobaties quand ils ont faim et que le mistral souffle ! Il est aussi possible de poser la mangeoire quelque-part mais toujours en hauteur : l’intérêt sera d’attirer alors de plus gros oiseaux comme les tourterelles ou pigeons.

Bien entendu, l’idéal est d’avoir une vue sur la mangeoire, d’autant plus qu’ici la réserve de graine en verre est transparente.

Quoi de plus magique que de guetter un matin de neige, la venue des petits oiseaux qui viennent se restaurer pour lutter contre le froid.

Fabrication_Mangeoire_BlogNature_117

7 Comments
    • Oui, c’est aussi un aspect important qu’on pourrait pompeusement appeler « éducation environnementale » ! Et c’est une dimension de l’éducation qui n’a jamais eu autant besoin d’être considérée que dans notre époque actuelle si irrespectueuse de l’environnement.

  1. Pingback: Fabrication d'une mangeoire pour les oiseaux, en bois de récup' - BlogNature.fr

  2. Pingback: Eloigner les chats de son potager avec la "rue des jardins" ! Mensonge ! - BlogNature.fr

  3. Bravo pour cette mangeoire !
    Petite astuce concernant l’alimentation des oiseaux….essayez les noisettes et noix coupées en petits morceaux…beaucoup d’oiseaux les préfèrent aux graines (mésanges de tout type, sittelles, etc.)…les graines et le pain feront eux le délice des bandes de moineaux, rouge-gorge, etc…et quelques insectes pour les huppes fasciées qu’on voit beaucoup ici, à Perpignan…bref, installez une jolie mangeoire, variez l’alimentation et régalez-vous visuellement !!!

    Bruno

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *