La larve de l’empuse : l’incroyable diablotin

Le célèbre entomologiste Jean-Henri Fabre, dans l’un de ses ouvrages, décrit l’empuse comme une « anomalie entomologique » et sa larve comme « la créature la plus étrange de la faune terrestre provençale« … »d’aspect si fantastique que les doigts novices n’osent la saisir« .

J’ai découvert la larve de cet insecte spectaculaire en mai, au cours d’une balade dans la garrigue du petit Lubéron. La capacité de camouflage de cet animal est très élevée ce qui fait qu’on le découvre toujours par surprise. Il faut donc ouvrir l’œil et une fois le « sursaut » passé, la bête se laisse facilement tenir dans la main et prend la pause. Une merveille !

Je classe personnellement l’empuse (ou plutôt sa larve) parmi les plus beaux insectes français. La manière dont elle se contorsionne, la finesse de son corps, sa tête « martienne » qui vous suit du regard, le découpage « foliaire » de son abdomen et ses couleurs font de cet insecte un emblème de la garrigue. Et son nom local le confirme : le diablotin.

En devenant adulte, l’empuse perd un peu de son attrait car elle ressemble beaucoup à sa cousine la menthe religieuse.

Voici une petite vidéo de ma « première » larve d’empuse :

Et quelques photos…

5 2 votes
Évaluation de l'article
Suivre !
Me notifier des
guest
21 Commentaires
plus récents
plus anciens
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires.
21
0
Une question ? Un commentaire ? N'hésitez pas !x
()
x