Le biocarburant – biodiesel : une fausse bonne idée ?

Source de l’image : http://www.flickr.com/photos/johnbostock/2365676881/

On entend de plus en plus souvent parler des alternatives possibles à la consommation des ressources fossiles, particulièrement concernant le pétrole brûlé par nos véhicules.

Parmi les alternatives on voit apparaître la production de biodiesel par les algues. C’est une solution formidable et écologique puisqu’on produit alors du carburant, sans exploiter les ressources fossiles du sol. On utilise des énergies renouvelables dont les rayonnements solaires pour faire croître les algues. De plus, celles-ci fixent le gaz carbonique.

Voilà quelques chiffres fournis par une étude menée par l’Université du Kansas (2011) :

Dans la situation la plus optimiste d’une région très ensoleillée on peut produire 50 grammes d’algues par jour et par mettre carré de bassin (les algues poussent dans l’eau). D’après les chiffres de l’étude cela produit 0,7 litre de carburant par an.

Sachant que la consommation annuelle mondiale de pétrole est de 5700 milliards de litres (d’après les chiffres de wikipédia), il faut 900 000 km² de bassins pour produire la quantité suffisante de carburant.

Ça représente quoi 900 000 km² ? La superficie de la France c’est 550 000 km.

Ou encore il faudrait 9 fois la surface de Paris pour produire avec des algues 0,1 % de la consommation mondiale en biodiesel.

Ensuite, l’étude explique que cette technologie n’est pas financièrement rentable ce qui va largement diminuer son développement. Du coup, ça va sans dire.

Cependant ça ne s’arrête pas là : les nouvelles usines font croître les algues en volume en les éclairant avec de l’électricité produite par exemple par les centrales nucléaires… Les calculs vont être complexes à faire.

.

0 0 votes
Évaluation de l'article
Suivre !
Me notifier des
guest
9 Commentaires
plus récents
plus anciens
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires.
9
0
Une question ? Un commentaire ? N'hésitez pas !x
()
x