Accueillir des oiseaux : le Rougequeue noir.

Cette année nous avons eu la chance d’accueillir 2 nichées de rougequeues noirs. Pour recevoir des oiseaux, j’ai installé depuis plusieurs années une simple petite planche de 20 x 15 cm à l’abri sous une avancée de toit.

La vidéo suivante montre le couple de rougequeues noirs nourrissant leurs 5 oisillons. On voit aussi comment la femelle s’y prend pour évacuer les fientes de ses petits.

Le rougequeue noir (Phoenicurus ochruros) est une sorte de passereau monogame insectivore, assez fréquent. Il peut vivre jusqu’à 10 ans et est réputé pour défendre son territoire, notamment la femelle, qui dépense beaucoup d’énergie pour ses petits. J’ai pu m’en rendre compte lors de mes tentatives pour les filmer lorsque la femelle, par ses cris et son vol stationnaire, me faisait clairement comprendre que je dérangeais.

Planche à nid !
Planche à nid !

Ayant l’habitude de pailler mon potager pour limiter l’arrosage et les herbes non souhaitées, j’ai remarqué que ce paillage était aussi apprécié par les oiseaux qui viennent y chercher leur nourriture et les matériaux pour leur nid.

Mon potager
Mon potager

La première année, ma petite planche n’a pas été utilisée. La deuxième année se fut une catastrophe (voir en fin d’article). Mais enfin, cette année, nous avons eu la chance de voir deux nichées successives, l’une début mai avec 5 petits, l’autre mi-juillet avec 4 oisillons.

Tout commence par la confection du nid, avec de la paille donc, que les rougequeues noirs ont pu ramasser à quelques mètres seulement, puis le cœur du nid est confectionné avec des plumes. Après de très nombreuses allées et venues, on remarque que la femelle s’installe et commence à couver.

Femelle de rougequeue noir en train de couver
Femelle de rougequeue noir en train de couver

En profitant de l’absence de la femelle et surtout sans toucher le nid, j’ai réussi à photographier de magnifiques et authentiques œufs de rougequeue noir !

Quelques jours plus tard, les oisillons sont apparus.

Sans plume ou presque au départ, ils ont rapidement pris du volume, nourris par le va-et-vient incessant de leurs parents.

Voici quelques photos des parents…

La première année hélas, pour confectionner leur nid les oiseaux avaient utilisé un long morceau de fil de pèche. Celui-ci s’est comporté comme un piège dans lequel se sont emmêlés tous les oisillons, les condamnant tous. Certains ce sont étranglés, les autres s’y sont arraché les pattes…

Depuis que je paille mon jardin, la quantité de matériaux offerts a peut-être bien permis d’éviter que les rougequeues noirs ne fassent leur nid avec n’importe quoi…

En conclusion, il est possible d’accueillir des rougequeues noirs chez soi en installant simplement une petite planche en hauteur. Ensuite, la présence à proximité d’un petit potager paillé peut leur permettre de trouver sur place le matériel nécessaire pour la confection de leur nid. Au passage, le potager est aussi utilisé par les rougequeues comme terrain de chasse aux insectes dont ils sont friands. Ils débarrassent ainsi le jardin d’un grand nombre de chenilles voraces…

Poster un Commentaire

avatar
Photo and Image Files
 
 
 
Audio and Video Files
 
 
 
Other File Types
 
 
 
  Suivre !  
Me notifier des