Un bassin pour le balcon

Cet article a fait l’objet d’un reportage vidéo pour M6 dans l’émission 100 % MAG « le boom des bassins de jardin » (2012).
Vous pouvez voir un extrait de la vidéo ci-dessous.

Vous habitez en ville, vous n’avez qu’un balcon. La chaleur de l’été ne permet d’installer que quelques géraniums… Installez donc un bassin dans un pot géant pour apporter un peu de fraicheur ! Ce bassin urbain servira également aux oiseaux et attirera probablement de nombreux insectes, de quoi recréer un mini écosystème sur votre parcelle citadine.

On trouve maintenant en jardinerie des pots de fleurs de très grandes tailles (50, 100, 200L) pour des prix raisonnables. Ils sont en résine synthétique mais certains imitent parfaitement la terre cuite. Dans l’exemple suivant il s’agit d’un pot d’une contenance de 100 L. Il faut veiller à choisir un pot non percé dans le fond ou alors il faudra colmater les(s) trou(s) avec du liège ou de la silicone.

Dans les mêmes jardineries on trouve également des paniers pour plantes aquatiques avec des formes arrondies. Un panier est nécessaire ici pour sa rigidité car il sera suspendu sur l’un des bords du pot.

Reportage M6

Reportage M6

Les plantes aquatiques (roseaux, joncs, fraisiers d’eau, iris…)  se trouvent soit dans un bout de campagne marécageux, au bord d’un étang, d’un ruisseau, etc, ou à défaut de tout ça : en jardinerie.

Enfin, pour fabriquer les pattes de fixation du panier on peut utiliser une latte en aluminium (1 m x 2 cm x 2 mm) disponible en magasin de bricolage, ainsi que du fil de fer.

 

Liste des besoins

  • grand pot (ou récipient)
  • panier pour plantes aquatiques
  • plantes aquatiques (ou de zone humide)
  • terreau / terre
  • feutre horticole
  • latte aluminium (1 m x 2 cm 2 mm)
  • fil de fer
  • pince / pince coupante
  • scie à métaux
  • perceuse + foret métaux 3 mm
  • source de chaleur (gaz)
  • ciseaux / agrafeuse

Construction

1# L’étape la plus délicate est la fabrication des suspensions pour le panier à plantes. Il faut découper des sections de 25 cm de long dans la latte d’aluminium puis les plier de manière à ce qu’elles épousent le rebord du pot. Cette étape est grandement facilité si on chauffe les morceaux d’aluminium sur le gaz.

2# Ensuite, on perce 1 ou 2 trous de 3 mm sur les pattes de fixation, cela servira à faire passer le fil de fer pour attacher le panier.

3# On installe les pattes en aluminium sur le rebord du futur mini bassin et on fixe le panier dessus avec du fil de fer.

4# On couvre l’intérieur du panier avec un morceau de feutre imputrescible (disponible en jardinerie) qui est important pour éviter que toute la terre ne disparaissent dans l’eau en fuyant à travers les mailles du panier. Il faut le découper simplement avec des ciseaux, puis le mettre en place en le pliant (on peut utiliser une agrafeuse pour le fixer), ensuite on découpe ce qui dépasse.

5# On installer une couche de terreau (quelques cm) puis les pantes par dessus.

6# On complète avec du terreau (on peut l’alourdir avec un peu de sable).

7# Il ne reste plus qu’à remplir le bassin avec de l’eau.

Attention cependant si vous souhaitez mettre des poissons il ne faut pas choisir un volume de moins de 100 L et dans ce cas, le bassin pourra contenir au maximum 2 petits poissons rouges pour bassin d’extérieur. Il faudra ménager un peu d’ombre si l’eau à tendance à chauffer l’été.

83 Comments
  1. Bonjour,
    C’est en regardant un reportage à 100% Mag M6, que j’ai succombé à la passion du jardin aquatique, votre fiche technique est très utile. Je commence petit mais l’envie d’ajouter un poisson rouge me gagne, aussi je vais m’inspirer de votre réalisation. Félicitation et à bientot.

    • Attention cependant, si vous voulez mettre des poissons rouges comptez un minimum de 40 litres par poisson et ne descendez pas en dessous de 100 L pour le récipient. En fait, ça a été coupé dans le reportage de 100 % MAG mais pour satisfaire les besoins et le confort des poissons en extérieur (comme en intérieur), il faut respecter cette régle : 40 L / poisson. Il est également indispensable d’avoir des plantes car c’est elles qui vont dépolluer l’eau via leur racines. Elles absorberont les déchets des poissons. C’est important puisque dans cette configuration de bassin, on a pas de système de filtration. Le milieu est clos. Donc enfin il ne faut pas surcharger l’eau donc maximum 2 poissons dans 100 litres par exemple, avec beaucoup de plantes pour oxygéner et dépolluer.
      Bon bricolage !

      • Bonjour, voyant votre site qui est super je pense que vous pourriez me renseigner mieux que les vendeurs de poissons sur les animaleries de ma région ! J ai en ma possession 2 poissons rouges ( un petit et un moyen de taille dans un bac de 150 l) j’aimerais les faire vivre dehors et reproduire un site naturel pour eux ! En attendant je vide l’eau tous les 3 jours en laissant un peu de mon ancien cycle, que pensez vous de cette situation ?

        • En intérieur, 150 L pour 2 poissons c’est bien puisqu’il faut 60 litres minimum par bête. Cela n’a pas d’intérêt de vider l’eau tous les 3 jours. Changer 25 % de l’eau une fois par moi peu suffire.
          Pour les faire vivre dehors, il faut quelque chose de plus volumineux avec au moins 80 cm voire 1 m de profondeur pour passer l’hiver tranquillement. Je vous conseille de regarder mon article sur mon bassin de jardin par exemple et il y a aussi des forums sur le Net et des livres très bien faits pour vous conseiller.
          Mon bassin vient de vivre son deuxième été et ça y est : j’ai de nombreux bébé poissons rouges ! Dont certains multicolores !
          N’hésitez pas à installer un bassin dans votre jardin, le plus grand que vous trouverez raisonnable de construire. Vous ne le regretterez jamais ! C’est un écrin de vie formidable !

  2. Merci Zampaï, Je vous présente mon jardin (1ere semaine). Que faites-vous en période de chaleur, pour le confort des poissons ? L’oxygénation et la filtration de l’eau sont-elles possibles sans pompe électrique (je ne dispose pas de prise électrique à proximité) ?

    • Bonjour,

      Pour lutter contre les chaleur d’été il y a plusieurs solutions :

      – ne pas installer le bassin en plein soleil,
      – installer beaucoup de plantes aquatiques (ombre + dépollution),
      – utiliser des plantes flottantes (jacinthes ou laitues d’eau) qui créeront une ombre importante sur toute la surface,
      – avoir un volume d’eau le plus important possible.

      Pour l’aération, on peut utiliser une pompe solaire, (c’est ce que j’ai installé), on en trouve pour une quarantaine d’euro sur le net. Du coup, pas besoin de prise électrique.

      Dans ce type de bassin, ce sont les plantes en grand nombre qui filtrent l’eau et la dépolluent. En revanche ce n’est possible qu’avec un nombre réduit de poissons : 2 pour 100 L max.

      Attention à votre bassin qui semble avoir un volume assez réduit, peu de plantes et peu d’ombre !

    • Bien entendu, il faut choisir un contenant résistant au gel (ici un pot en résine, mais on peut également utiliser un tonneau, etc). L’hiver qui vient de passer a été très rude, j’ai eu jusqu’à 20 cm de glace à la surface du bassin. Mais tout c’est bien passé, les poissons sont restés dedans tout l’hiver, ils sont en pleine forme ! Il est important de toujours choisir un récipient suffisamment grand, au moins 80 – 100 L d’eau, c’est bien pour les poissons et ça aide pour passer l’hiver. Enfin, si le contenant est dans un endroit protégé qui prend un peu le soleil chaque jour, peu de glace se formera.
      Cdlt.

  3. Bonjour
    Je suis très tentée par cette idée de bassin. Je me demandais juste s’il il faut nourrir les poissons avec les aliments habituels pour poisson.

    • Alors en fait, dans un bassin d’extérieur les poissons vont trouver de la nourriture eux-même : algues, insectes, larves d’insectes… Il est possible de compléter (avec parcimonie) avec un aliment tout simple pour poissons rouge. L’idéal est de choisir des granulés flottants, ça a deux intérêts : ça permet d’habituer les poissons à notre présence, ils deviennent moins farouches, et la nourriture ne se perd pas en coulant immédiatement au fond.
      La règle pour la quantité c’est que TOUT doit être mangé en 1 – 2 minutes. Il ne doit jamais rester de nourriture.

  4. Si vous avez des enfants en bas âge attention c’est un vrai piège. S’ils tombent la tête en avant ils ne peuvent pas se relever. Beaucoup d’accidents chaque année avec des tonneaux ou petites piscines de 60cm.

    • C’est vrai qu’il faut être vigilant. Une astuce pour garantir un minimum de sécurité est de confectionner une grille de protection. Le plus simple est de découper une forme adaptée au bassin dans du treillis métallique utilisé pour couler des dalle en béton. Ensuite on dispose cette grille à fleur d’eau. La couleur « rouille » est assez naturelle.

  5. Bonjour,
    Super ces explications, je me poses plusieurs questions :
    – Comment ça se passe en hiver pour les plantes et poissons ?
    – Pour les poissons peut-on utiliser n’importe quel plantes ?
    – Y a t-il des recommandations pour les plantes ramassées dans la nature ?

    merci

    • # En fin d’automne il faut nettoyer les plantes (tailler pour rabattre la végétation, retirer tiges et fleurs fanées, éliminer les quelques algues si besoin, etc). Pour les poissons, il n’y a rien de particulier à faire. Si votre bassin est assez volumineux et profond, les poissons passeront naturellement l’hiver sans encombre au fond. A la période la plus froide ils vont entrer en léthargie et devenir immobiles (en fait ils accumulent des réserves tout l’été en se nourrissant de végétaux, d’insectes et de vers qu’ils trouvent dans le bassin). Si le bassin se recouvre de glace pendant quelques temps, il ne faut surtout pas la casser brusquement mais la laisser fondre (le choc peut blesser voir tuer les poissons). Ensuite tous les 2-3 ans il peut être utile de nettoyer un peu le fond du bassin.

      # Je ne connais pas de contraintes concernant les plantes, du moment que se sont des plantes aquatiques ou semi-aquatiques. Vous pouvez par exemple mettre de papyrus dont les racines se développeront au fond du bassin et le reste de la plante hors de l’eau (cependant elles ne sont pas rustiques).

      # De même, à partir du moment où vous trouverez des plantes au bord ou dans une mare ou un étang, elles conviendront parfaitement à votre bassin. Attention à leur taille cependant : par exemple les « massettes » (typha) peuvent prendre beaucoup de place. De même on évite les bambous envahissant dont les rhizomes peuvent percer les bassins construits sur une bâche.

  6. Un pot en plastique de plus de 100L ça irait ou pas ? et je pourrais mètre des poissons en les laissant l’hiver ?

    • J’utilise moi-même un pot en résine qui fait 100 – 120 L. Deux poissons rouges peuvent très bien y passer l’hiver même si un peu de glace se forme en surface.
      Alors attention quand même, peut-être que certains plastiques ne se prêtent pas au stockage de l’eau et peuvent relâcher des substances toxiques…

    • C’est écrit juste en fin de l’article !
      Pour un bac extérieur, en dessous de 100 L on ne peut pas imaginer mettre de poisson. 50 L c’est déjà limite pour un aquarium ! Alors si on parle d’un pot en plastique de 50 l pour l’extérieur, vous ne pourrez y mettre que des plantes.

  7. Bonjour ! Je compte réaliser un mini bassin sur mon balcon, j’ai compris qu’il fallait utiliser un contenant en matière non toxique et qui ne gèle pas. Quelles matières sont a proscrire ? Merci d’avance !

  8. Merci de votre réponse ! Je ne connaissais pas le concept de « poubellarium » mais je sens que cela va me plaire ! Je pense donc installer un bac d’environ 120L, et y installer 2 poissons, auriez vous une ou des espèces à me conseiller?

    • Je conseille le poisson rouge commun. Ils sont simplement beaux, robustes et vite familiers. Mettez 2 plantes aquatiques dans votre bac (pour dépolluer et oxygéner) et attention : bien attendre au minimum 3 semaines avant de mettre des poissons dans votre eau. Et ne faite pas confiance aux jardineries qui vous vendent le produit miracle pour préparer l’eau instantanément. Laissez faire la nature.

  9. Bonjour, je suis très intéressé par vos articles J’aimerais moi aussi aménagé un bassin d’extérieurs qui est en fait une fontaine avec jet d’eau central (140cm de diamètre pour 25cm de hauteur d’eau). Depuis plusieurs année, nous remplissons ce bassin et nous y mettons quelques poissons. Le problème récurrent est que l’eau devient trouble, verdâtre au bout d’une quinzaine de jours, le bassin étant exposé au soleil une grande partie de la journée. Les poissons restent en bonnes santé ( et se sont même reproduis) mais le bassin est sale… moche ! Quelles seraient les solutions pour obtenir une fois pour toute une eau propre et saine. Il faudrait surement avoir recours à des plantes aquatiques, mais lesquelles ? comment les installer dans le bassin ? Faut t’il reconstituer un sol pour accueillir les plantes ? En vous remerciant d’avance. Cordialement

  10. Merci pour votre commentaire.
    En simplifiant, dans un bassin il y a un cycle assez simple à se représenter : les poissons émettent des déchets. Ces déchets sont utilisés par les algues et la plantes aquatiques pour se nourrir. J’en parle dans cet article.
    Pas de plantes dans le bassin = beaucoup de nourriture pour les algues = eau trouble verte.
    Beaucoup de plantes dans le bassin = pas de nourriture pour les algues = eau claire.
    Ensuite il y a trois facteurs (au moins) qui aggravent la situation : trop de poisson / petit volume d’eau / température de l’eau élevée. Tout ça favorise la pollution et la détérioration de l’eau.
    Je viens de passer le semestre dernier à réaliser un rêve de gosse : un vrai bassin de jardin. J’ai essayé de respecter les consignes suivantes : pas trop de poissons, un bassin profond (1,20m), beaucoup de plantes (de toutes sortes : menthes aquatiques, joncs, prêles, myriophylles, iris, …), et de l’ombre sur le bassin une partie de la journée, complétée par des plantes flottantes (jacinthes et nénuphars).
    J’ai complété tout ça par une filtre à lagunage pas cher fait maison (un bac de 150 L rempli de pouzzolane arrosée par une pompe).
    Le résultat est top : de l’eau clair et transparente jusqu’au fond. J’ai même des grenouilles et des libellules maintenant.
    J’ai eu un problème d’eau verte (algues) au démarrage (car je n’avais pas encore de plantes), que j’ai géré en ajoutant une lampe UV sur mon circuit d’eau. Mais depuis que les plantes poussent bien et que le filtre à lagunage c’est bien mis en place, je n’ai jamais rallumé l’UV !
    Je ferai prochainement un article pour décrire la création de ce bassin.

    • Vous pouvez vous passer d’un filtre, essayer d’abord ceci : si j’ai bien noté votre bassin fait 25 cm de profondeur, n’a pas de plante, est au soleil et contient des poissons. Sur ces 4 points faibles, 3 sont facilement améliorables.

      • # Trouvez des pots (en résine, en céramique, ou même des seaux percés peu importe) de la profondeur de votre bassin. Ils recevrons les plantes dont les racines seront recouvertes de gravier ou de pouzzolane, surtout ne pas mettre de terre.
      • # Ajouter des plantes flottantes (pour l’ombre)
      • # Limitez le nombre de poissons

      Les plantes doivent occuper un bon tiers du bassin pour dépolluer et ombrer efficacement.
      Enfin, il existe (pour 30-50€) des petites pompes solaires qui permettent d’oxygèner l’eau.

  11. Suite des événements: le bassin est aménagé, je bricole encore quelques supports pour accueillir des nénuphars (panier + terreau aquatique+ graviers).
    Cependant j’ai eu l’étrange surprise de constater qu’il y avait, mélangé à la pouzzolane, des petits vers qui s’étaient invités à la fête ! ( photos jointes) Je me questionne à leur sujet. D’où proviennent-t’ils ? ( je suis allé chercher mes plantes au bord d’un étang, mais ils n’y avait pas toutes ces bestioles lorsque je les ai plantées. Vont-ils détériorer mes plantes ? Les poissons vont-ils s’en occuper ? Merci

    • Je ne reconnais pas ce ver. Mais il ne faut craindre aucune « bestiole » aquatique, au contraire. Soit elle sera en effet mangée par les poissons, soit elle trouvera son rôle dans le bassin. Par contre, personnellement, je n’utilise jamais de terreau, même aquatique. Le but quand on met des plantes dans un bassin c’est qu’elles se nourrissent de ce qu’elle trouve dans l’eau du bassin. C’est comme ça qu’elles « dépolluent ». En ajoutant un substrat riche en éléments nutritif on agis dans le sens opposé. Des graviers et/ou de la pouzzolane suffisent. Au pire, il faut mettre très peu de terreau. Il y a toujours quelques feuilles et saletés qui tombent dans les bassins et qui, en se dégrandant progressivement, fournissent les éléments nécessaires à l’équilibre du bassin.

  12. J’ai acheté ce terreau suite aux instructions que m’a donné un conseillé en jardinerie. Je pensais en fait que le terreau risquait seulement de rendre trouble l’eau du bassin, raison pour laquelle vous ne le préconisiez pas. Je comprends mieux désormais l’intérêt de ne pas l’utiliser. J’ai replanté aujourd’hui quelques plantes dans du gravier cette fois-ci, en espérant qu’elles seront suffisantes pour l’équilibre du bassin. Je me demande tout de même si il ne serait pas préférable de retirer le terreau du bassin …

  13. Bonjour je me suis fait un bassin de 100L mais je ne sais pas si je dois installer un filtre ou pas. Je souhaiterais mettre une pompe solaire car je n’ai pas de prise extérieure. Comme plantes, je sais pas non plus quoi mettre. Pour la pompe avez-vous un site référence ?

    • Toutes les plantes « aquatiques » ou « de rive » peuvent être installées dans un bassin. L’été il est possible de mettre des plantes flottantes (jacinthe, laitue d’eau…). Il est possible de se passer totalement de filtre si le bassin contient un nombre raisonnable de poissons et s’il est fortement planté. Ce seront les plantes qui « dépollueront » alors l’eau. A ce moment là, c’est une bonne idée d’ajouter une pompe pour faire simplement circuler l’eau. On trouve en jardinerie et sur le Web (mais je n’ai pas de site précis) des pompes solaires plus ou moins puissantes, pratique quand on a pas de prise électrique à proximité.

  14. Bonjour,
    J’ai acheté un bassin de 365L pour balcon (ubbink). J’ai mis des plantes oxygenantes, filtrantes, et de berge pour agrementer.
    Cela fait 10j l’eau est claire lorsqu’on la prend dans un bol mais elle reste trouble pour voir le fond – il s agit du terreau aquatique mis dans les corbeilles avec la toile.
    J’ai une pompe solaire « pour la forme » qui fait un leger courant.

    L’eau va t’elle s’éclaircir d’elle meme lorsque le terreau va se tasser ?
    Impossibilité pour moi de brancher un kit filtration car pas de prise electrique…inconvenient des balcons region parisienne 🙂

    • L’eau mettra d’autant plus de temps à se clarifier qu’elle est brassée. Le terreau dans un bassin n’est pas une bonne idée et est inutile. Si vous avez quelques poissons, leurs déchets nourrissent les plantes qui peuvent alors être installées dans seulement du gravier ou de la pouzzolane. C’est ce que j’ai fait pour mon bassin de jardin et ça marche très bien. Ensuite, petit à petit de la vase se forme naturellement au fond. Côté filtration, il est très facile de fabriquer un petit lagunage, même avec une pompe solaire. Celle-ci peut envoyer par exemple l’eau dans un petit récipient plus haut que le bassin et rempli de pouzzolane et de quelques plantes. Le récipient se vide ensuite dans le bassin, l’eau est clarifiée et dépolluée. Cela prend 2-3 semaines pour qu’un lagunage devienne efficace (le temps que les micro-organismes s’installent).

  15. Vous me conseillez de retirer les paniers avec terreau pour les remplacer par de la pouzzolane ? Je dois retire complètement le terreau des paniers du coup ? Car je n’ai pas de filtre ou pompe électrique car pas de possibilité de faire passer une prise à travers le mur.
    Donc je peux revider les 360L d’eau et plantes et je remets tout en pouzzolane et je remets de l’eau…
    Je n’ai que 3 poissons rouges dedans ça suffira pour assurer la nutrition des plantes ?

    • Alors attention, comme je le dis souvent je ne suis pas un expert. Je m’intéresse à toutes ces choses, j’essaye, je teste, je me documente. Ce que vous cherchez c’est avoir de l’eau « limpide », mais vous avez mis de la terre dans votre bassin ! avec une pompe qui remue tout ça ! De plus, les poissons aussi par leur action de « fouilleurs » naturels ont tendance à troubler l’eau…
      Ce que je sais, c’est que les plantes n’ont pas besoin de terre (ou terreau) pour aller dans un bassin. Les déchets fournis par les poissons ainsi que les quelques déchets végétaux qui se décomposeront dans le bassin fourniront l’azote nécessaire, voire trop. Pour le reste (les sucres) les plantes font aussi leur photosynthèse tranquillement.
      Pour l’avoir testé : installer les plantes dans seulement de la pouzzolane ça fonctionne très bien. Dans ce cas là, la pouzzolane sert de support aux plantes et les racines puisent dans l’eau les éléments nutritifs.
      Ensuite, l’autre idée, toujours avec de la pouzzolane, c’est de se fabriquer un filtre « gratuit » en aspergeant un bon volume de pouzzolane avec l’eau du bassin.
      Dans le cas de mon bassin de jardin qui possède 2 carpes koïs + 5 poissons rouges et de la vase au fond, ce système de filtration à la pouzzolane fait que j’ai tout le temps une eau limpide malgré la vase du fond et l’action des poissons [voir photos]. Ça a aussi un effet « anti-algues » très puissant.
      -> Si j’étais dans votre cas, oui, je laisserais tomber l’idée du terreau. Puis, ajoutez maximum 3 poissons rouges pour en avoir 6, ça fera 60 L d’eau par poisson ce qui est la limite (il ne faut pas moins de 60 L d’eau pour chaque poisson rouge). Vous pouvez utiliser votre pompe solaire pour envoyer l’eau directement sur le plus gros des paniers qui contiendra des plantes dans de la pouzzolane. Faites en sorte que la pouzzolane émerge de l’eau pour bien oxygéner ce « mini-filtre ». Ensuite, il faut être patient et laisser faire un peu la nature.
      Attention aussi, il ne faut jamais qu’un bassin soit en plein soleil toute une journée, il lui faut de l’ombre à un moment donné ou alors il faut le garnir de plantes flottantes (l’été).
      Vous pouvez jeter un œil à cet article aussi : Bassin sans filtre

  16. Merci du conseil.
    Hier sur une journée vidage du bassin complètement nettoyage, pouzzo (avec un peu de terreau aquatique au centre des pots plastiques) et remplissage même jour (sur un balcon en IDF et sans pompe c’est vidage à la casserole… et remplissage avec tuyaux branché au robinet). Les poissons sont plutôt bien ils se cachent un peu (bon avec 4 chats qui les voient sur le rebord et trempent leurs pattes dedans ça aide pas…). C’est à cause des chats que je n ai pas remis les rebords en bois pour cacher bassin, car cela leur fait moins de prise pour se poser ou marcher le long, et manger les plantes.

    merci

  17. Oui c’était prevu 🙂
    Moi j’aime quand y a bcp de plantes, c’est comme mon balcon, pas mal de plantes en pot : erables japonais,
    rodhodendron, mimosa des 4 saisons, des jardinières de balcon etc.
    Vivement un jardin…

    • Votre bassin devrait être sympa cette été avec toutes ces plantes ! Avec une pompe solaire vous pourrez même filtrer en utilisant la pouzzolane (mini-lagunages) des plantes dont les pots émergent.

  18. Bonjour,
    Je souhaite installer une cuve récupérateur d’eau de 1000L (cuve en forme de cube) dans mon jardin. J’envisage de découper le haut afin de créer une fontaine. Celle-ci sera cachée par des panneaux mi-hauteur en osiers tressés. Je compte ajouter une pompe afin d’obtenir une fontaine et pour oxygéner l’eau. Mais je me demande si la qualité de l’eau récupérée par les gouttières sera bonne et si elle restera limpide. Je ne compte pas mettre de poisson puisque l’objectif est d’utiliser cette eau pour mon jardin. Mais si je souhaite avoir une eau limpide, est-il nécessaire de mettre des plantes ? quel nombre vu la quantité d’eau ? auront-elles de quoi se nourrir sans les déchets produits par des poisson ? ou puis je ne rien mettre ?

    • Tout est possible. En revanche, puisque vous n’allez pas utiliser votre cuve comme une simple cuve, pourquoi ne pas en profiter pour créer un coin de nature ?
      Vous dites « Je ne compte pas mettre de poisson puisque l’objectif est d’utiliser cette eau pour mon jardin« . Vous avez tord car, au contraire, il n’y a rien de meilleur pour les plantes que de l’eau de bassin dans lequel vivent des poissons. C’est toujours le même principe : les plantes se nourrissent naturellement des déchets des poissons. Par exemple, quand on a un aquarium, on peut arroser les plantes d’intérieur avec l’eau du bac, plus besoin d’engrais !
      Enfin, si vous parlez d’une cuve carrée blanche, le problème de ces cuves c’est leur manque de rigidité car elles sont faites en plastique souple, c’est pour ça que souvent elles sont dans une cage métallique. Ça risque d’être difficile d’accrocher des paniers pour des plantes sur les parois.
      Enfin, en zone urbaine, c’est certain que l’eau de pluie contient quelques traces de pollution, on peut pas tout avoir. Au mieux, on peut laisser l’eau s’aérer comme vous le suggérez.

  19. Bonsoir Monsieur,

    J’aimerai avoir vos lumières sur mon projet actuel qui consiste à donner une ambiance de détente sur ma terrasse de 15m² abritée avec 4h d’ensoleillement l’après-midi.
    Voila je viens d’acheter un bac Quadra c3 d’une contenance de 365L avec le cadre en bois. J’ai demander dans plusieurs jardineries quel kit de filtration je pourrai mettre ils m’ont conseillé le kit de filtration Oase filtral uvc 2500 qui est un 3 en 1 mais je trouve que c’est un peut trop pour mon volume d’eau a recycler. Qu’en pensez-vous et que pourriez-vous me conseiller ? Par la suite j’aimerai y ajouter 4 à 5 poissons rouges car mon projet de carpe koï est tombé à l’eau vue qu’apparemment il faut mini 1m3 d’eau par carpe… Qu’elle espèce de plante aquatique vous me conseillerez et si mon nombre de poisson est suffisant ?
    Je vous remercie beaucoup. Cordialement

    • Mon conseil est le suivant : pour mon bassin de jardin, j’ai simplement acheté une pompe qui renvoi l’eau dans un petit système de lagunage (un bac de 150 litres de pouzzolane avec des plantes installées dedans). Ce n’est pas la peine d’acheter les fameux « kits » de filtration haute-technologie qui sont surtout très chers ! Le principe du lagunage c’est celui qu’utilisent de nombreuses stations d’épuration, c’est pour dire si c’est efficace comme filtre qui est à la fois mécanique et biologique.
      lagunage
      Ensuite il faut planter le bassin le plus possible, peut importe les espèces, le plus intéressant c’est la diversité, comme toujours.
      Enfin, pour les poissons autres que les carpes Koï, il faut compter au moins 60 litres d’eau par poisson. Donc dans votre cas 5-6 poissons maximum.

      • Je vous remercie pour vos conseils, donc pour mon bassin de 365L plusieurs espèces aquatiques suffiront à oxygéner l’eau ? Mais avec 5/6 poissons rouges à l’intérieur de mon bassin, une filtration serait nécessaire non ? car j’ai peur que l’eau malgré les plantes devienne verte si il n’y a pas de recyclage… Qu’elle genre de pompe je pourrai mettre par rapport au volume d’eau ?

        • Il ne s’agit pas du tout d’oxygéner l’eau. Le rôle des plantes est de consommer l’azote émis par les poissons. Je vous recommande de lire mes quelques articles qui parlent de bassins.
          Sans aucune filtration c’est possible si il a beaucoup de plantes bien installées, c’est ce que présente l’article plus haut.
          Une bonne alternative vraiment peu onéreuse est de construire un petit lagunage avec des plantes dedans et une pompe qui amène l’eau, c’est ce que j’utilise pour mon bassin de jardin.
          Pour votre dernière question, il me semble qu’idéalement une pompe doit brasser le volume du bassin chaque heure (ex: 300 L/H). Mais pour un lagunage, un petit débit suffit.

          • Je vous remercie beaucoup pour vos explications. Je pense mettre plusieurs variétés de plantes aquatiques avec une petite filtration, je pense que cela suffira. Merci

            • Vous pouvez installer vos plantes (nombreuses), attendre quelques mois, et vous verrez que vous n’aurez peut-être pas besoin de filtre…

  20. Bonjour, J’ai un aquarium en verre que je projette d’enterrer dans mon jardin. Dans un premier temps afin d’y mettre des plantes et ensuite des poissons pourquoi pas. Mon aquarium fait 1mx0.6×0.4. Le verre est-il compatible avec les plantes? Merci.

    • Je ne comprends pas trop votre question de compatibilité entre le verre et les plantes. Par contre, il me semble qu’enterrer un aquarium est risqué car la terre va exercer une pression important sur le verre qui risque de casser. Il y a aussi le risque du gel.

      • Bonjour, les racines n’ont pas besoin de « s’accrocher » ? L’épaisseur du verre est de 1 cm. L’eau à l’intérieur ne va pas compenser la pression de la terre ? Par contre je n’avais pas pensé au gel. Merci pour votre conseil.

        • En fait votre aquarium va servir de contenant comme n’importe quel autre contenant, donc vous allez surement y mettre un peu de substrat pour les plantes (gravier, pouzzolane). Pour la pression, je ne sais pas si l’eau va compenser et surtout si jamais vous le videz un jour c’est dangereux… En tout cas c’est une curieuse idée de vouloir enterrer un aquarium. Si c’est un soucis d’économie vous pouvez trouver de nombreuses autres idées. Par exemple, enterrer un poubelle de 100 L, ça ne coûte que 6 à 8 € dans les magasins de bricolage et vous obtiendrez un « poubellarium » : technique qui a fait ses preuves, voir ce site.
          poubellarium

  21. Bonsoir! Des amis m’ont donné quelques prèles japonaises. Ayant un aquarium de 60 l, je pensais les installer dedans. Il me reste également du terreau pour plantes d’aquarium, mais pas de pouzzolane. Est ce que je peux m’en servir, et dois-je les maintenir dans un container ? A moins que j’abandonne l’idée de l’aquarium, et que j’achète un grand pot en plastique. Mais là encore, est-ce que je dois mettre au fond le terreau, et quelques centimètres d’eau, ou que de l’eau. Car si j’ai bien compris, ceux sont les poissons qui leur apportent les nutriments nécessaires, et si il n’y a pas de poisson, les plantes ne meurent elles pas avec que de l’eau ? Avec ce point d’eau, j’ai peur, et j’en suis sure que les moustiques vont rappliquer, habitant en Provence je peux vous assurer que c’est un véritable fléau. C’est ce qui me fait hésiter à une telle réalisation. Avez-vous une solution, s’il vous plait ? Je vous en remercie d’avance

    • J’habite également en Provence, à côté d’Avignon. Depuis que j’ai construit un grand bassin dans mon jardin, je peux vous assurer que je n’ai pas vu de différence au niveaux des moustiques. Pas plus, pas moins. Impossible pour eux de pondre dans le bassin car les poissons veillent ! Tout ce qui s’approche est gobé, les larves éventuelles aussi.
      Pour vos plantes, en présence de poissons, pas besoin de terreau. Et oui des plantes peuvent vivre dans l’eau sans rien, la plupart du temps sans problème.

  22. Bonjour, j’ai mis en place un mini bassin formé de 2 demi-tonneaux, l’un se déversant dans l’autre, contenance totale d’environ 200 litres. Dans le premier, j’ai mis un papyrus, une pesse d’eau, un iris des marais et un nénuphar nain. Dans le deuxième, j’ai mis un plant de petites massettes, une pesse d’eau, un souci d’eau à fleurs jaunes, un nénuphar nain et 4 petits poissons rouges.
    une pompe renvoie l’eau d’un tonneau vers l’autre.
    cela fait maintenant 15 jours que tout est en place et l’eau devient trouble avec une algue marron qui se met à proliférer. Les bacs ont le soleil matinal jusqu’à midi.
    Que puis-je faire pour faire disparaitre cette algue ? ai-je mis assez de plantes ?

    • Si on part sur la règle simple est célèbre suivante : 60 L minimum par poisson rouge, votre installation ne convient pas. 200 L au total c’est insuffisant pour maintenir 4 poissons d’autant plus que les nombreuses plantes occupent fatalement une bonne partie de l’espace. Votre problème vient probablement du fait que l’eau se sature en azote et autres substances émises en trop grande quantité par les poissons par rapport au volume d’eau.
      Cependant, l’idée d’un contenant se versant dans l’autre est très bonne !
      Personnellement j’opterais directement pour du lagunage : installer la plupart des plantes dans le réservoir du haut et le remplir de pouzzolane assez fine. Vous obtiendrez en 15 jours / 3 semaines un filtre naturel extrêmement efficace. C’est cette technique, très simple et peu onéreuse, que j’emploi pour mon grand bassin de jardin que j’explique dans cet autre article. Un petit lagunage et beaucoup de plantes me permettent d’avoir de l’eau cristalline même en présence de 2 belles carpes koï et 5 poissons rouges !
      Vous pouvez aussi taper « bassin lagunage » dans google ! En gros il suffit de recréer un équilibre naturel des échanges entre les poissons, les bactéries et les plantes.

  23. Merci pour tous ces précieux conseils !

    Vous signalez plusieurs fois la contenance idéale par poisson adulte mais que faire si la population croît (bébés poissons) ?

    Pour éviter d’attirer les moustiques et la ponte de larves, quelles plantes conseillez-vous ? Est-ce que des lentilles d’eau au pied de la plante peuvent suffire ou connaissez-vous d’autres alternatives?

    • Ça va sans dire qu’on ne laisse se multiplier les poissons que dans la limite des capacité du volume d’eau. C’est très facile de vendre/donner les poissons sur les sites de petites annonces.
      Je n’ai pas connaissance de plante qui empêche la venue des moustiques. Il faut faire confiance aux poissons pour ça. Ils sont extrêmement efficaces pour manger la moindre larve.
      Il faut cependant éviter tant que l’on peut les petits coins d’eau inaccessibles aux poissons, car c’est là que pondront les moustiques.

  24. Bonjour,
    Je voudrais avoir vos conseils.
    Nous avons emménagé dans le sud près de Montpellier. Dans notre nouvelle maison il y a une mare en béton pour les canards. J’ai l’intention d’y mettre des poissons. J’ai réaménagé l’espace avec carrelage au fond du bassin, peinture des murs. Je voudrais en faire un bassin avec des plantes et des poissons. Je voudrais que le filtration soit naturelle car si je mets un filtre, pb d’alimentation électrique trop loin.
    De plus le bassin n’est pas très profond 30 cm sur 1,70 sur 1m.
    Il peut être alimenté par l’eau de forage et donc renouvelé régulièrement.
    Il est exposé à l’ouest et a donc du soleil en fin d’après-midi.
    Puis-je y mettre des poissons et quel type ? Combien ?
    Quel type de plantes dois-je mettre? J’y ai mis notre papyrus que nous avions.
    Pour l’eau dois-je vérifier le ph , dois-je mettre de l’eau du robinet plutôt que celle du forage? dois-je faire un traitement?
    Si je peux mettre des poissons quelle nourriture leur donner? Je vous ai posé beaucoup de questions mais je voudrais réussir ce projet et éviter de faire fausse route. Je vous remercie d’avance pour vos réponses. Je vois que vous maitrisez le sujet et c’est pourquoi je fais appel à vos conseils.

    • Pour commencer, je ne « maîtrise » pas le sujet. Je me suis un peu intéressé aux bassins d’extérieur pour tenter d’éviter les déconvenues, comme vous. C’est en « testant » soi-même qu’on apprend beaucoup.
      Je vois 2 limites principales à votre projet :
      – Profondeur très réduite : va générer des variations de température très importantes dans le bassin. Aussi bien sur une journée (Très chaud le jour et frais la nuit) que sur la saison : Très chaud l’été = développement des algues. Trop froid l’hiver = fatigue pour les poissons. Un volume important et une profondeur importante permettent au bassin d’avoir une bonne inertie c’est-à-dire une certaine stabilité de température. En général, aux extrêmes (été ou hiver), les poissons se réfugient au fond du bassin (zone stable). Il est conseillé de toujours avoir une zone profonde d’au moins 80 cm en bassin d’extérieur.
      – Absence d’alimentation électrique : ne permet donc même pas de mettre une pompe de circulation pour une filtration naturelle type « lagunage ». A voir du côté d’une pompe solaire assez puissante…
      Donc, si vous gardez votre bassin en l’état, vous n’avez accès qu’à la filtration par les plantes. C’est simple et efficace : il suffit de bien planter votre bassin avec la plus grande diversité de plantes aquatiques et de berge possible (le papyrus est juste un bon début). Personnellement, je ne tenterais pas d’ajouter des poissons mais vous pouvez néanmoins essayer 2 poissons rouges si le bassin est assez ombragé et bien planté. En aucun cas des carpes Koï qui ont des exigences bien plus importantes de volume et de qualité d’eau.
      Il ne faut pas oublier aussi que ce qui fait la beauté des bassins de jardin c’est les grenouilles, les libellules, les autres insectes et les oiseaux qui viennent y vivre spontanément. Plus le bassin est naturel, plus la vie s’y développe.
      Pour les dosages et control de pH etc, je ne fais jamais aucune mesure ni aucun traitement. Je fais uniquement confiance aux plantes et aux micro-organismes aquatiques. Je complète seulement l’évaporation de mon bassin par de l’eau de forage. Inutile de mettre de l’eau du robinet, cette eau est faite pour la consommation humaine et n’a rien à faire dans un bassin. Elle n’apportera rien du tout, au contraire.
      Enfin, dernière chose, attention aux bassins en béton/ciment/carrelage. Souvent ils vieillissent mal et fuient. Il peut être une bonne idée de le recouvrir d’une bâche spéciale (epdm) que l’on trouve en jardinerie.
      Dans l’idéal, si j’avais un tel bassin je commencerais par lui ajouter une zone profonde (> 80 cm), une bâche, et une pompe pour installer un petit lagunage. Ensuite j’installerais le maximum de plantes et seulement quelques poissons.
      J’espère vous aider. 🙂

      Voir aussi : cet article

  25. Bonjour,
    J’ai vraiment envie d’installer un bassin sur ma terrasse, mais le problème c’est que j’habite en Martinique et j’ai peur que mon bassin devienne un nid à moustiques… Est-ce qu’une fontaine suffirait ou avez-vous d’autres astuces? Aussi, quelle est la température maximun pour installer des poissons? Me le déconseillez-vous?
    En vous remerciant

    • Une fontaine sera sans effet. Seuls l’ajout de prédateurs évita les moustiques : ajouter des poissons. C’est très efficace. Par contre, compte tenu des fortes températures dans votre région, le cycle de développement des moustiques doit être court. Il faudra éviter les zones « mortes » dans votre bassin c’est à dire des zones inaccessibles aux poissons. Sinon les larves de moustiques s’y développeront.
      Pour la température de l’eau, il faut prévoir 2 choses :
      1/ une zone profonde d’au moins 1m – 1m20 mini sans trop de remous. Le phénomène naturel de stratification conservera une eau plus fraîche dans cette zone. Les poissons s’y réfugieront au plus chaud de la journée.
      2/ de l’ombre au plus chaud de la journée. Prévoir un arbre ou des plantes de bonne croissance (type papyrus, mais je pense que vous avez beaucoup d’autres choix en Martinique) à installer au Sud du bassin (de manière à ce que les plantes fassent de l’ombre sur l’eau au moment le plus chaud). Le bassin peut même être presque totalement à l’ombre. La jacinthe d’eau et les lentilles d’eau (je ne sais pas si on en trouve en Martinique) sont aussi très utile pour l’ombre car elles colonisent la surface du bassin et en plus contribuent à dépolluer l’eau en nitrates
      D’une manière générale, un bassin « sain » est un bassin bien planté. Mais une fois encore, attention aux zones mortes pour les moustiques. L’astuce sera peut-être d’installer les plantes près de la cascade qui chassera les larves plus loin.

  26. Bonjour,
    Je viens de terminer une terrasse en itauba et nous aimerions compléter le parterre par un petit bassin préformé comme sur la photo.Ensuite, nous mettrons des graviers blancs ou de laves et des  plantes.

    Ce petit bassin ne contiendra pas de poissons car je ne veux pas utiliser de pompe  ni de filtre.
    Uniquement des plantes à fin que l’eau reste correct et ne se mette pas à verdir (algues) ou sentir mauvais.
    Est ce possible ?
    Il y a t il un minimum de litres pour le bassin à prévoir ?
    Le nombre de plante par litre d eau nécessaire ? Dois je prévoir absolument un bassin de lagunage comme
    votre schéma ?
    Les plantes du bassin seront plantées sur le bord du bassin, racine dans la pierre de lave, sans panier.
    Ai je bien compris le principe ?
    Dans l’attente de vous lire, un grand merci.
    Richard

    • Merci pour votre message, quelques réponses possibles :

      L’eau peut « verdir » quand même si elle « stagne » et si elle contient des nitrates. Quant à l’odeur, il en faut vraiment beaucoup pour que ça sente quelque chose de désagréable (des années de vase par exemple, remuée par des poissons).

      A mon avis votre projet est réalisable oui mais attention à l’eau stagnante et aux moustiques qui vont s’y mettre (sauf si vous avez la change d’habiter dans une région sans moustiques). Il faut dans tous les cas éviter que l’eau stagnante ne chauffe trop auquel cas algues et bactéries vont se développer naturellement.

      Pour le volume, un grand minimum en extérieur (si pas de poissons) est je pense une centaine de litres.

      Je ne connais pas de règle pour le nombre de plantes par litre d’eau, seulement pour les poissons. Mais elle doit exister dans certains bouquins. Puisque vous ne voulez ni pompe ni filtre, pas de lagunage. En revanche, dans votre projet, une petite cascade serait du plus bel effet. Vous pourriez imaginer une petite pompe, même solaire, qui remonterait l’eau dans un petit contenant plus haut que le niveau du bassin et qui se déverserait ensuite dans le bassin en petite cascade. Ça donne tout de suite une petite ambiance « sonore » sympa dans un projet comme le vôtre. Par exemple il suffit d’acheter 1 ou 2 m² de pierres plates du lot en magasin de bricolage et de les poser les unes sur les autres pour faire une déco sympa façon « petit muret ».

      Pour les plantes, il faut en effet éviter tout apport d’azote surtout sous forme de nitrates, donc pas de terre ou terreau. Elles se nourriront de ce qu’elles trouvent dans l’eau. C’est un processus très utile quand il y a présence de poissons.

      N’hésitez pas à partager ici votre résultat final en photo si vous le souhaitez ! 🙂

      • Bonsoir, merci pour votre réponse.
        Mon choix se portera sur un bassin 500L Oase ou Ubbink.
        Pensez vous qu installer un bassin de lagunage comme votre schéma sera mieux car rien n’est fait et je peux amener du 220 volts à fin d’y brancher une pompe pour alimenter en eau le lagunage et réaliser une cascade par la même
        occasion. Merci et bonne soirée.
        Je publierai l’avancée des travaux 🙂

        • Perso je ne peux que vous conseiller de le faire, oui ! Vous n’y trouverez que des avantages (filtration naturelle et peu onéreuse et oxygénation de l’eau + joli bruit de la cascade). Après, vous n’avez pas forcément besoin de respecter mon schéma, il y a plusieurs manières de construire un lagunage. Ce qui manque dans mon système c’est un drain au fond pour nettoyer de temps en temps la pouzzolane par exemple. En tout cas, le lagunage est extrêmement plus puissant pour filtrer que le meilleur des filtres hors de prix disponibles en jardinerie.
          Bref, si vous partez de zéro, n’hésitez pas à vous faire plaisir !
          Et enfin, il y a une règle que j’ai bien retenue : une fois fini on trouve toujours son bassin trop petit ! Donc voyez le plus grand possible en fonction de votre budget, vous ne serez jamais déçu ! Idem pour la pompe.
          (Pensez à couler de la paraffine dans vos boites de dérivation électriques, c’est une idée que j’aurais aimé connaitre avant de commencer !)

  27. Bonjour,

    J’ai lu avec attention votre article et aimerais me lancer dans une réalisation de ce type pour mon balcon. J’ai pris une jardinière (dimensions (L) 100 x (l) 32 x (h) 49 cm) de capacité 116 L théorique. Je comptais y mettre :
    – un nénuphar (dans panier 11 x 11 cm)
    – une plante oxygénante (dans panier 11 x 11 cm)
    – une plante émergente (dans panier de 23 x 23 cm)
    – deux poissons rouges

    Mes questions sont les suivantes :
    – d’après vous, y a-t-il trop de plantes ? Ou au contraire pas assez ?
    – J’ai vu qu’un système de lagunage était intéressant pour garder une eau claire mais cela est-il pertinent pour un si petit volume ?
    – Dois-je obligatoirement mettre un jeu d’eau pour « oxygéner » les poissons ?
    – dans le panier de 23 x 23, je voulais éventuellement mettre deux types de plantes émergentes, peuvent-elles partager le même panier ?

    Merci d’avance pour vos précieux conseils,

    Audrey

    • Pour répondre à vos questions :
      – Il n’y a jamais « trop de plantes ». Pour un recyclage de l’eau efficace il faut le maximum de plantes possible.
      – Le lagunage est un système de filtre génial et très simple à construire. Dans votre projet ça peut être compliqué en effet d’en mettre un en place. Si votre bac est bien planté, il ne devrait pas y avoir besoin de lagunage mais, question suivante…
      – Ça peut être très utile de faire ruisseler l’eau sur le substrat des plantes émergentes. L’idéal serait même d’avoir un peu de substrat émergeant qui pourrait alors se comporter comme un mini-lagunage. Intérêt triple d’une petite cascade sur substrat : brasser, oxygéner et filtrer l’eau.
      – Les plantes peuvent tout à fait partager les paniers.
      Attention à ne pas mettre de terre ou autre terreau dans vos paniers. Ça ne fera qu’enrichir l’eau en azote ce qui va à l’encontre de l’objectif de faire nettoyer l’eau pas les plantes.

    • Pour Audrey.
      https://www.oase-livingwater.com/fr_FR/jardins-aquatiques/produits/grp/filtres-appareils-a-ultraviolets-et-anration-filtres-immergns.10523.html
      Bonjour, le filtre UVC 2500 pourra peut être vous convenir. Jet d’eau, filtre, uv pour une consommation de 27 w. Réglage de la hauteur du jet possible.
      J’ai lu aussi que trop de plantes oxygenantes pouvait tuer les poissons en une seule nuit car elles oxygenent bien le jour mais la nuit elles rejèteraient du CO2.
      Voici le lien je pense,
      https://www.youtube.com/watch?v=Cqjq0yX4naw
      J’avais oublié de t’en parler David
      Bonne aménagement Audrey
      RICHARD

      • Perso, je n’utilise pas d’UV, je n’en ai jamais eu besoin avec mon lagunage et pourtant j’habite dans le Sud. Mais oui ce genre de petit système tout en un peut être pratique. A voir quand même niveau entretient si c’est pratique.
        Pour la vidéo, elle est sympa mais un peu trop subventionnée par Oase… Et franchement, le meilleur des filtres ne sera jamais aussi efficace qu’un simple lagunage pourtant 100 fois moins cher !
        Enfin, oui les plantes aquatiques n’émettent plus d’oxygène la nuit, comme toutes les plantes, car c’est la photosynthèse qui produit l’oxygène grâce à la lumière. En revanche, jour et nuit elles respirent et émettent donc du CO2.
        C’est pour cette raison qu’un petit brassage de l’eau (même une petite cascade) permet de ré-équilibrer l’eau la nuit dans un bassin bien planté. Mais bon, il en faut quand même avant d’asphyxier un bassin par les plantes… Attention aux légendes 😉

  28. Bonjour, à la découverte de votre blog je me suis lancé dans la création d’un petit bassin sur ma terrasse. Bassin de 100l acheté en animalerie, jacinthe, laitue et un nénuphars. Je l’ai équipé d’une pompe solaire pour la création d’un jet d’eau puis mis 3 petits poissons rouges. L’été s’est passé à merveille, l’eau toujours l’impose au bout de 5 mois, multiplication des plantes bref que du bon… Sauf depuis début octobre avec la baisse des températures. Mes plantes noircissent et se décomposent. Est ce du au fait que le bassin soit à l’ombre toute la journée? Ma grande laitue a carrément disparue! Est ce normal? Merci pour vos conseils.

    • Bonjour,

      C’est tout à fait normal que certaines plantes disparaissent l’hiver. Si ce sont des plantes de milieux tempérés, elles renaîtront de plus belle au printemps.
      A noter que jacinthe et laitue d’eau sont des plantes tropicales qui meurent, donc définitivement, dès que le temps se rafraîchit.
      Un bassin en hiver rentre dans un fonctionnement « ralenti ». C’est utile d’en profiter pour le nettoyer un peu, par exemple en taillant les plantes et en retirant les végétaux morts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *