Un petit riparium low-tech de bureau 100 % naturel et sans contrainte !

Il est tout à fait possible d’installer un petit riparium ou aqua-terrarium sur son bureau, sans déranger ses collègues et sans contrainte. Il faut faire le choix du low-tech ! C’est même recommandé ! L’idée sera de créer un petit coin de nature, bien utile pour s’évader entre deux réunions ou pour se recentrer (ou redescendre) après quelques discussions professionnelles stressantes. L’ambiance zen-vivante que ce mini concentré de nature offre est très efficace ! J’ai souvent constaté l’impact positif de cette petite bombe zen sur les personnes, diverses et variées, s’asseyant à mon bureau.

Un riparium ? C’est une sorte d’aquarium qui reproduit un petit paysage végétal et semi-aquatique typique de bord de cours d’eau, qu’on appelle ripisylve. On peut aussi parler de paludarium ou de vivarium humide… Le grand intérêt de ce type de bac est qu’il est quasiment autonettoyant : ce sont les plantes émergées (plantes terrestres) et les plantes aquatiques qui entretiennent l’eau. J’en dis plus dans cet autre article.

Pour ce projet, je pars d’une petite cuve cubique en verre de 17 L équipée d’un couvercle lui même en verre (indispensable, cf. plus bas) dans laquelle je n’installe que des éléments naturels. La seule dimension technologique sera l’ampoule LED qui apportera un complément de lumière les jours de mauvais temps un peu sombre. C’est donc un système low-tech (faible technologie) : ni pompe, ni filtre, ni chauffage, seulement un éclairage optionnel de faible puissance (3 W).

Ce système ne produit aucun son, il ne fait aucun bruit ! Parfait pour un bureau. Il peut servir de lampe de bureau !

Attention, je préviens tout de suite ! Il est interdit de mettre des poissons dans un si petit volume ! Contrairement à ce qu’on vous promettra en jardinerie, le plus petit des poissons nécessite au moins 60 L d’eau. Et globalement, pour respecter un peu la vie animale, il ne faut jamais de poisson dans un aquarium en dessous de 100 L.

L’absence de poisson est un gros plus ici car :

  • nul besoin d’avoir une eau de qualité particulière ou de la changer,
  • pas besoin de nourrir les poissons,
  • presque aucun besoin de nettoyer la partie aquarium (moins de salissures).

En revanche, il est tout à fait possible de mettre quelques crevettes d’eau douce ainsi que des escargots d’eau. Mais même sans eux, vous verrez rapidement que ce genre d’aqua-terrarium grouille de vie ! L’absence de prédateurs (poissons) fait que rapidement l’eau se remplit d’une variété de petits organismes aquatiques qui nagent joyeusement toute la journée. Un berceau de vie sur son bureau !

Mise en place du bac.

Fabrication de la lampe LED sur-mesure.

Le riparium terminé :


Le riparium en place sur mon bureau, génial ! 🙂

15 mois plus tard…

J’ai installé ce petit bac en janvier 2020, hélas, quelques mois seulement avant le début de la pandémie et son fameux Covid. Plusieurs mois de confinement lui ont donné chaud. Je l’ai récupéré assez déshydraté mais pas en si mauvais état que ça. Les mousses n’ont pas survécu mais plusieurs plantes se sont bien installées en dehors comme dans l’eau !


2 réflexions sur “Un petit riparium low-tech de bureau 100 % naturel et sans contrainte !

  • 2022-08-13 à 12:41
    Permalien

    Bonjour, votre blog est une source d’inspiration pour moi et j’ai pour projet de faire un riparium similaire au vôtre dans mon 20l, seulement je manque cruellement d’infos notamment sur les plantes à utiliser, pour l’instant j’ai seulement planté dans de la pouzzolane, de la sagittaria, mais j’aimerai mettre d’autres plantes et installer pourquoi pas des crevettes, pouvez-vous m’en dire plus ?
    Quelles variétés de crevettes et plantes peut-on mettre dans un riparium ? Quels seront leur besoins ?
    Merci, à bientôt.

    Répondre
    • 2022-08-14 à 09:32
      Permalien

      Merci 🙂
      En dehors de l’eau on peut installer toutes les plantes possibles mais on trouve notamment des variétés à petites feuilles de bégonias, diverses fougères, Peperomia, Helxine, Tradescantia (misères)…
      Dans l’eau, les anubias sont « top » car ce sont des plantes amphibies qui vivent aussi bien dans l’eau que hors de l’eau si le riparium est bien fermé et que l’humidité reste très élevée.
      J’ai même vu les miennes fleurir plusieurs fois eu dessus de la surface.
      Ensuite pour compléter j’ai installé des boutures de plantes aquatiques classiques prélevées depuis un autre bac : Egeria, Hygrophila, Alternanthera…
      Je pense comme souvent que la bonne stratégie est de tenter des choses, parfois ça fonctionne bien parfois moins. La clef c’est la diversité ! Un équilibre se fait naturellement.
      En tout cas avec beaucoup de plantes, plus besoin de filtre 🙂
      Pour les crevettes c’est simplement des crevettes grises dans mon exemple mais je crois que les rouges se reproduisent plus facilement.
      Bonne chance !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.