Gestion de l’eau au jardin : un bassin sans pompe ni filtre, c’est possible ! Plantez !

Cet article a fait l’objet d’un festival d’articles consacré à la Gestion de l’Eau, au Jardin Bio, et organisé par Gilles du Blog du Jardinier Bio.  Les articles publiés sont réunis dans un e-book disponible ici.

 

Mare

Une mare auvergnate

Quand on a un intérêt particulier pour la nature, on ne peut pas ignorer l’eau, qui a toujours été et restera le berceau de tous les organismes vivants. Et c’est un peu intuitivement que beaucoup d’amateurs de jardins ornementaux ou potagers créent un petit coin d’eau sur leur terrain en ayant une idée en tête : impossible de se représenter un petit bassin ou une petite mare sans la diversité de tous ses « habitants » qui gravitent aux environs (poissons, insectes, amphibiens, oiseaux, petits animaux, plantes…).

Ceci va beaucoup plus loin que les simples aspects tendances esthétiques ou « zen » de ce point d’eau : obtenir un mini écosystème.

Un bassin ou une mare est à la fois un refuge et un puits incroyable de biodiversité.

Ceci est clairement établi depuis plusieurs années par de nombreuses études scientifiques [voir un exemple] qui démontrent la contribution importante des mares à la biodiversité. Mieux encore, de part leur propre diversité, les mares seraient même devant les lacs et les rivières comme champion de la biodiversité. Et plus curieusement, c’est également valable pour les points d’eau qui s’assèchent l’été (fossés, réservoirs, etc…).

On comprend alors l’intérêt de ces bassins ou mares en environnement urbain ou en région agricole à culture intensive, et tout particulièrement dans un jardin. Ainsi, sont apparus récemment des projets régionaux ou nationaux comme le « 1000 mares-îlots de biodiversité » en Poitou- Charentes ou encore le « Million Ponds Project » en Angleterre.

Il est donc tout à fait réaliste de se représenter ces petites zones aquatiques comme des ilots paradisiaques pour les plantes et les animaux.

Cet article n’a pas pour objectif de convaincre le lecteur de créer un bassin dans son jardin (même si c’est surement une super idée !). Il s’agit ici de considérer son bassin ou sa mare comme un espace naturel et non pas comme un bien de consommation supplémentaire, plein d’accessoires  » high-tech ». Car aussitôt que l’on pense « bassin », on pense « pompe, filtre, UV, éclairage, produit anti-algues, engrais… » etc.; tout comme nous l’ont enseigné les nombreuses jardineries.

Et pourtant, il est tout à fait possible d’installer un bassin dans son jardin sans aucune gestion « technique » de l’eau (ni du reste) ! Il suffit d’instaurer une gestion écologique. Comment ? En reproduisant simplement ce qui se passe dans la nature.

Cycle de l'azote simplifié

Cycle de l’azote simplifié

Pour comprendre, il faut s’intéresser rapidement à ce qu’on appelle le [cycle de l’azote]. En simplifiant extrêmement voilà ce qu’il faut retenir : dans la nature,  les déchets (animaux et végétaux) sont transformés progressivement en nitrites puis nitrates (via des micro-organismes), et ces nitrates nourrissent ensuite les plantes. Au niveau d’une mare, si la quantité de plantes et la production de nitrates sont équilibrées, l’eau est alors naturellement « nettoyée ». On retrouve cette idée dans les aquarium gérés de manière naturelle [j’en parle ici] ainsi que dans les nouvelles piscines naturelles, etc. En revanche, l’accumulation de nitrates est une pollution.  Le pire exemple étant les fameuses « marrées vertes » dans le nord de la France, conséquences de l’agriculture et des élevages émettant des nitrates qui profitent aux algues.

Plantes dépolluantes

Les plantes captent les nitrates via leurs racines et dépolluent ainsi l’eau.

Il s’agit réellement de quelque chose de sérieux car de nouvelles entreprises exploitent pleinement ce procédé appelé phytoremédiation. Ainsi, des sociétés comme Phytorem ou Phytorestore installent des écostations d’épuration basées sur la culture de plantes semi-aquatiques ou de berge typiques des mares (iris, joncs, scirpes, carex, roseaux, bambous, saules, peupliers, …)  sur des eaux polluées. Et cela fonctionne très bien ! Il faut savoir que les plantes sont aussi capables de fixer de nombreuses autres molécules polluantes.

Donc concrètement au jardin : nul besoin de pompe, filtre, UV ou produit chimique dans votre bassin si vous le plantez suffisamment. C’est la technique que j’ai appliquée avec succès dans [mon bassin pour balcon] et dans [mon aquarium]. Ce sont les nombreuses plantes, via leurs racines, qui vont naturellement « dépolluer » l’eau de ses nitrates. Il faut bien entendu être « raisonnable » et limiter alors les producteurs principaux de déchets : les poissons.

Et pour parfaire cette approche écologique,  utilisez donc votre bassin comme réservoir d’eau de pluie, vous en tirerez trois bénéfices:
– pas besoin d’un réservoir dédié à la récupération d’eau,
– vous obtiendrez une eau d’excellente qualité pour l’arrosage (car enrichie en nutriments),
– vous ne consommerez pas d’eau potable inutilement.

Pour compléter ces idées, je vous conseille également de lire « Bassins de jardin (Ed. Eyrolles) », écrit par le président de [passionbassin.com].

(A noter également, pour ceux qui souhaitent absolument « animer » leur bassin, on trouve maintenant à prix raisonnables des petites pompes « écolo » qui ne consomment que de la lumière solaire…).

A lire ensuite : un bassin de jardin très planté avec un système de filtration minimaliste par « lagunage » + « cascade » = la formule idéale pour un grand bassin avec des poissons et des carpes koï !

C'est articles peuvent aussi vous intéresser :

153
Poster un Commentaire

avatar
Photo and Image Files
 
 
 
Audio and Video Files
 
 
 
Other File Types
 
 
 
61 Comment threads
92 Thread replies
5 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
  Suivre !  
plus récents plus anciens
Me notifier des
Chavatte
Invité
Chavatte

Bonjour je suis sur le point de faire un bassin chez moi et je suis très intéressé par votre système de plantes filtrantes.
Dans mon cas il s’agit d’un double bassin de 300 litres chacun environ reliés par une pompe. L’un contenant des poisson et l’autre un système de plantes filtrantes.
Pouvez vous me dire combien de plantes je doit mettre dans le bassin filtrant et quelles espèces ?
MERCI

francine lesserteur
Invité
francine lesserteur

Bonjour. J’ai un bassin de 500 l . possède une pompe solaire qui ne peut pas être adaptée à un filtre . Je suis obligée de vider mon bassin . l’eau devenue verte . mes nénuphars sont fichus . pouvez vous me donner une solution ,sans remplacer ma pompe solaire . voir qu’elles plantes filtrantes ,voir la quantité pour 500 litres d’eau. merci pour votre réponse

Serge
Invité
Serge

Bonjour, super article ! Je viens de réaliser mon bassin naturel et me pose la question suivante au sujet des plantes : est-ce que toutes les plantes sont compatibles avec la méthode consistant à utiliser uniquement de la pouzzolane ? Je pense notamment aux nénuphars, qui sont des plantes assez coûteuses. Peut-on prendre le risque de les dépoter et les mettre dans un panier avec seulement de la pouzzolane ? Merci d’avance, Serge

Lévèque
Invité
Lévèque

Bonjour, j’ai construit un bassin artificiel de 100 m² dans le nord de la France, avec des plantes oxygénantes (élodéa et cératophyllum plus iris, nénuphar, ect …) l’eau très claire et équilibre parfait. Maintenant je suis dans le 17, j’ai fait tout pareil et toutes les plantes disparaissent. La seul différence, c’est que je complète l’eau de pluie avec une source. Est-ce que cet apport d’eau de source ne convient pas aux plantes ? J’ai constaté qu’aucune plante oxygénaante ne peuple les mares naturelles dans la région. Est-ce que quelqu’un pourrait m’apporter son expérience ? merci d’avance Yan

Marie
Invité
Marie

Bonjour et merci pour toutes ces informations … l ayant vous meme utilisé il me semble , pouvez vous me dire de combien d heures de soleil a besoin une pompe solaire pour fonctionner? Merci d avance

Patrice.V
Invité
Patrice.V

Merci pour votre réponse. Ayant une configuration de terrain un peu similaire à la vôtre je choisirai également de l’epdm.

Patrice.V
Invité
Patrice.V

Bonjour. A votre avis est ce qu’une bâche PVC 0,5 mm et garantie 15 ans pourrait faire l’affaire ? Elle est aussi résistante aux ultra violets. Merci à vous

Patrice Viardot
Invité
Patrice Viardot

Ce blog est un rafraîchissement pour moi qui suis passionné de nature. Merci pour tous vos conseils qui me sont bien utiles.

plum
Invité
plum

Bonjour, quelle quantité de plantes pour un bassin rectangulaire de 475 L (130x80x45) ? Est-ce que quelques plantes flottantes (une dizaine) et quelques plantes aquatiques (disons 5) sont elles suffisantes ? ou faut il plus de plantes ?
Par la suite je compte introduire quelques poissons (guppys ou neons peut etre), combien de poissons pour que le système marche tout seul ? merci

Meyer Dominique
Invité
Meyer Dominique

Je viens de faire un bassin l’été dernier , je l’ai laissé suite au décès de ma femme , et je suis en train de le continuer . J’ai mis deux pompes une avec filtre , et l’autre en décoration . J’ai un petit problème car je dois nettoyer les pompes tout les semaines . Comment faire pour éviter cela .

steph
Invité
steph

Bonjour, Nous avons acheté une maison avec un immense bassin vide. Nous aimerions réhabiliter une partie de celui ci en le bâchant mais novice en la matière j’aimerai des conseils pour les plantes que nous pourrions mettre, pour la filtration la mise en place, ect … si nous pouvons mettre des poissons même si je suis sûre qu’il faudra attendre un peu ! Une question : comment faire quand il y a trop d’eau après les pluies ? Bref j’ai tout à apprendre mais je suis sure que ca vaut le coup moi qui aime la nature je veux une… Lire la suite »

Danielle NIHOTTE Epse DE PAUW
Invité
Danielle NIHOTTE Epse DE PAUW

Bonjour, Notre bassin (voir photo) mesure 2m66 X 3m30 soit +- 9 M2. Il a d’un côté une profondeur de 42cm et de l’autre côté 62cm soit 4.57m3. La bâche a été remplacée il y a 2 ans, mais bassin resté à l’abandon. c’est la raison de la vidange et du grand nettoyage.
Je voudrais faire un bassin sans pompe, sans filtre, 4 ou 5 poissons rouges, avec beaucoup de plantes. comment dois-je m’y prendre pour faire une lagune.
Merci pour tous vos conseils.
Dany63

Stephane
Invité
Stephane

Bonjour
Voilà j’ai créé une petite mare naturelle avec bâche sans poissons ni filtration. Seulement quelques plantes oxygènantes et filtrantes et de la pouzzolane. Actuellement je me retrouve avec plein de larves de moustiques.
Faut-il déclarer la mare à la mairie ?
Cordialement.

Stef
Invité
Stef

Bonjour,
Merci pour votre blog passionnant !
J’ai envie de créer une marre à coté de mon jardin environ de 2m². Avez-vous une idée du budget pour cela ? Merci beaucoup par avance.