Fabrication d’une fourmilière pour fourmis moissonneuses version 2

Aujourd’hui je vous présente une nouvelle version de fourmilière pour fourmis moissonneuses (ou Messor). Ce nouveau nid reprend exactement le concept développé dans ce précédent article, à savoir la création d’une zone sèche pour le stockage des graines et d’une zone humide pour les loges dédiées à la reine et au couvain.

Attention, pour les fans de fourmis : La fabrication de cette fourmilière est délicate et nécessite de bien connaitre le travail du plâtre. Je déconseille fortement de commencer par un tel projet. Préférez un nid simple tel que décrit ici.

Pourquoi ce nouveau modèle de fourmilière ?

Il s’agit ici d’améliorer significativement la version précédente sur 2 points :

  • 1/ Un meilleur système  d’anti-évasion pour fourmis, plus simple, plus efficace, plus facile à entretenir (un cylindre en verre). Le système en aquarium avait pour grand défaut de posséder des coins. Ceux-ci sont en général rapidement identifiés et exploités par les fourmis comme chemin de fuite. Il est difficile d’y mettre un produit anti-évasion. De plus, le support de couvercle servant aussi de renfort était assez disgracieux.

  • 2/ Un plus joli design. J’ai de temps en temps l’occasion de présenter mes fourmilières lors d’ateliers et de conférences, j’avais donc besoin d’un système simple, pédagogique et épuré visuellement. De plus cette nouvelle version peut plus facilement s’intégrer dans le salon car elle a un look sympa !

Le concept en schéma

Parce qu’un petit schéma est beaucoup plus efficace que des mots pour poser les idées, en voici même deux :

Détails de la fabrication

La matériel est simple : un cylindre en verre (vendu en tant qu’aquarium en jardinerie pour quelques euros, mais d’un volume bien trop petit pour cette finalité hélas), du plâtre, un morceau de tube PVC 32 mm…

Comme je l’ai indiqué en début d’article, la construction d’une telle fourmilière est délicate. Il faut bien connaitre la technique du gâchage de plâtre avant de se lancer. Ensuite, la principale difficulté est que le moulage se découpe en 6 étapes. Ces étapes sont nécessaires pour créer les 2 zones basse et haute (humide et sèche) et pouvoir démouler progressivement les pièces. En résumé, le nid est moulé en 4 pièces, puis on les assemble (5ème étape), puis on coule l’aire de récolte par dessus.

 

Pour éviter les blablas inutiles, voici une vidéo complète montrant la plupart des détails de la construction de cette fourmilière dans un cylindre en verre :

A noter un détail important dans ce concept de nid humide / sec : les pièces en plâtre sont séparées par un film plastique (découpé dans de la pochette transparente). Ceci a pour but d’assurer une rupture de conduction de l’eau par capillarité du plâtre entre les différents éléments.

 

Est-ce que ça fonctionne ce genre de fourmilière ?

Même si la construction est plutôt complexe, oui au final ça fonctionne car la population de cette colonie a plus que doublé en 3 mois !

De plus, le concept « zone sèche / zone humide », fonctionne très bien : les fourmis moissonneuses stockent leurs graines en surface (zone sèche) et la reine et les œufs sont installés en profondeur (zone humide). Elles font ainsi dans la nature pour éviter que leur stock de graines ne se détériore (moisissure ou graines qui germent) et pour garantir à la reine et aux œufs des conditions favorables bien humides.

Je termine cet article par une dernière vidéo montrant le stockage d’akènes de pissenlit sous forme d’un grenier au sec et illustrant par la même occasion la capacité « moissonneuse » de cette espèce (Messor) !

37
Poster un Commentaire

avatar
Photo and Image Files
 
 
 
Audio and Video Files
 
 
 
Other File Types
 
 
 
18 Comment threads
19 Thread replies
10 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
  Suivre !  
plus récents plus anciens
Me notifier des
Malo
Invité
Malo

Bonjour. Super tuto mais j’ai une question. Les fourmis peuvent elles creuser le plâtre et donc aller dans la réserve d’eau puis se noyer ?
Bien cordialement.

Damian
Invité
Damian

Sorry mate but it would be easier if you have us better description on what you use like that white bin and the size of the cylinder tank and where to get it

Oliv
Invité
Oliv

Bonjour, super tuto mais pour info le verre s’est fendu pour ma part lors de la coulée finale du couvercle… donc un conseil : faites une toute petite épaisseur.

plumecocq
Invité
plumecocq

Rebonjour, finalement j’ai opté, afin de pouvoir visualiser au mieux le niveau d’eau, de créer des pieds sur les deux demi moules du fond en les limant à intervalles et ainsi créer par la même occasion donc des mèches de 10 mm d’hauteur. Le résultat est pas mal ! J’aurais par contre deux petites questions… 1/ puis-je couler l’ ADF en une seule partie sans risquer de casser le vase ou vaut-il mieux le faire en deux étapes ? 2/ Je compte dans un premier temps laisser la fondation en tube dans l’ADF afin qu’elle soit assez populeuse pour la… Lire la suite »

plumecocq
Invité
plumecocq

Bonjour,
tout d’abord félicitation pour ce nid qui en jette !
Pour ce qui est de l’humidification du nid il faut avoir de l’expérience car impossible de voir le niveau d’eau et ne pas noyer les chambres du fond … Je pensais alors élever le premier niveau d’un centimètre de façon à voir le niveau d’eau. Il faut que je teste en coulant les éléments du bas avec des mèches ( idéal mais ça risque d’être chaud …) ou les poser sur des cales tout simplement …
Quand pensez vous ?

ducos thierry
Invité
ducos thierry

Bonjours,
Superbe nid, combien d’eau doit t’on mettre au fond ??

Axel
Invité
Axel

Bonjour, j’ai fais un nid en plâtre pour des Messor Barbarus. Mais ce que je n’ai pas vraiment compris c’est le concept de l’humidité, car quand je met l’eau dans le réservoir le plâtre absorbe toute l’eau. Et aussi j’ai un soucis au bout de quelques jours, de la moisissure commence à ce former. Est ce que vous pourriez m’éclairer sur ces sujets, j’ai sûrement mal fait quelque chose?

Francis
Invité

Bonjour,
Je trouve l’article très intéressant et l’idée très séduisante.

Cependant je n’ai aucune expérience dans la construction de nid mais à force de lecture, j’ai la réflexion suivante : est-il possible d’éliminer la séparation avec la feuille en plastique entre l’étage du bas et du haut en hydrofugeant la partie haute pour le stockage des graines.

Penses-tu qu’il est possible de couler une plus grande surface (ou bien même en un bloc) et de mettre de l’eau chaude au contact du verre uniquement pour décoller le plâtre du verre.

En te remerciant par avance.

Maxime
Invité
Maxime

Bonjour , j’ai beau chercher je ne trouve pas se cylindre en verre j’aimerai beaucoup avoir un lien ou un truc pour le retrouver merci d’avance et superbe fourmilière.

Loic
Invité
Loic

Bonjours j’aimerais savoir si les messors creusent le plâtre ou si elle en sont incapables merci.

Lucas
Invité
Lucas

Bonjour je vais moi même effectuer un nid du même genre, cependant celui-ci sera bien plus petit. Je pense utiliser du plâtre et du ciment blanc (50/50), qu’en pensez vous, avez vous déjà essayé ? J’ai déjà effectué un essai, mais malheureusement l’épaisseur était un peu trop juste (profondeur des chambre insuffisante). Mon mélange était 4 doses de ciment blanc pour deux doses de plâtre, essayant d’avoir un juste milieu pour la viscosité. Dernière question, utilisé vous de l’huile ou tout produit facilitant le démoulage, afin d’éviter les conneries. Comme de l’huile d’olive, appliqué juste après le négatif ? Merci… Lire la suite »

Will
Invité

Bonjour j’aime beaucoup ce que vous faites, j’aurais quelque questions à vous poser :quels sont les matériaux qu’il faut utiliser qui ne soit pas nocif pour les fourmis? Quel plâtre utilisé ? Quelle colle utilisée ? Bien entendu des matériaux non toxique pour les fourmis, merci par avance de votre réponse au plaisir De vous lire
cordialement
Will

Pragana
Invité
Pragana

Bonjour
combien il faut remplir avec l’eau et à quelle fréquence ?
genre une fois par semaine, par mois et…

merci

Swooff
Invité
Swooff

Bonjour et merci pour votre partage!
Par contre je ne comprend pas comment l’eau ne s’infiltre par entre les 2 sections (jointure) des zones humide ?
Super bricolage que je vais réalisé avec mon fils une fois le matériel réuni.