Installation d’un aquarium de 450 litres : création d’un sol nutritif « maison ».

Suite de l’installation de l’aquarium de 450 L. La création d’un sol nutritif « maison » permet de faire de belles économies lors de l’installation d’un aquarium. De plus, le produits fini est naturel, durable (3 à 5 ans selon la quantité de plantes et l’épaisseur installée) et souvent de bien meilleur qualité que la plupart des produits vendus dans les grandes animaleries.

La recette utilisée pour préparer soi-même un sol d’aquarium mérite à être connue :

  • 40 % (2 volume) de sable/gravier (support + circulation de l’eau et de l’air)
  • 40 % (2 volume) de terre de bruyère tamisée (matière nutritive + pH acide)
  • 20 % (1 volume) d’argile verte (qualité du sol + sels minéraux et oligo-éléments) – « Aqu’Argile » chez Argiletz

=> Quantités largement suffisantes pour un aquarium de 450 L : 5kg d’argile + 10 Kg de sable/gravier pour mortier  + 40L de terre de bruyère (à tamiser).

Il est possible de coller quelques pierres ou racines au fond de l’aquarium avec de la colle silicone aquariophile. Cependant, le bois ne doit pas être profondément enfoui sous le sol car il risque de fermenter.

L’étape la plus contraignante est le tamisage de la terre de bruyère. C’est très important de tamiser la terre de bruyère pour éliminer les plus gros déchets végétaux qui risqueront de se décomposer dans l’eau et de produire des gaz de fermentation (mortels pour certains poissons : scalaires, néons…). La photo montre la terre de bruyère brute à gauche, la tamisée au centre, les déchets à droite.

Ensuite, il faut faire le mélange sable/terre/argile – 2/2/1 et le déposer au fond de l’aquarium en l’humidifiant un peu (cela évite la poussière et permet de le tasser).

Le sol final se compose de plusieurs couches. Dans l’ordre sur le fond de l’aquarium, il faut installer :

  • une couche de voile d’hivernage ou feutre (le voile d’hivernage intissé convient très bien pour laisser passer les racines les plus fines) – cette étape est facultative mais c’est plus propre.
  • 3 à 7 cm de sol nutritif (plus épais sur l’arrière de l’aquarium pour créer une pente qui va vers l’avant (bel effet visuel et facilite les nettoyages futurs)
  • une seconde couche de tissu imputrescible mais perméable (pour éviter que le gravier ne se mélange à la terre nutritive)
  • 3 à 7 cm de gravier de votre choix (idem : plus épais à l’arrière)

Au final, l’épaisseur théorique finale varie donc entre 6 et 14 cm.

Enfin, la suite est classique : disposition des dernières décorations (souches et/ou pierres qui peuvent être collées à la colle silicone), des plantes, et mise en eau.

Après mise-en-eau, il faut respecter une période de 2-3 mois avant d’ajouter des poissons : le traditionnel cycle de l’azote va se mettre en place mais il y a également quelques phénomènes de fermentations / moisissures du sol nutritif, des souches et des morceaux de bois.

SUITE…

 

20 réflexions sur “Installation d’un aquarium de 450 litres : création d’un sol nutritif « maison ».

  • 2021-02-28 à 18:44
    Permalien

    Bonsoir
    En cherchant des info sur le net pour créé mon substrat je suis tomber sur votre anecdotes que je trouve très bien

    J’ai un 650l mais je sais pas trop comment calculer

    Pouvez vous m’aider s’il vous plaît

    Merci

    William

    Répondre
    • 2021-03-11 à 09:30
      Permalien

      Alors, je ne sais pas si tout mes calculs sont encore d’actualité surtout que voilà maintenant plusieurs années que je suis passé au « low-tech ». Donc je ne me soucie plus ni du substrat ni de la chimie de l’eau, et ça fonctionne très bien ! Enfin, c’est une autre approche quoi 🙂

      Répondre
  • 2020-12-02 à 16:08
    Permalien

    Bonjour
    puis je acheter de la terre de bruyère vendue pour les plantes extérieures?

    Répondre
    • 2020-12-28 à 16:45
      Permalien

      J’imagine que toutes les terres de bruyère conviennent sauf celles sur lesquelles il est noté « dite de bruyère » peut-être…

      Répondre
  • 2018-02-11 à 12:53
    Permalien

    Quand on installe un sol sable/terre bruyère, on peut remettre les poissons direct dedans l’aquarium ?

    Répondre
    • 2018-02-18 à 10:56
      Permalien

      Hum, dans tous les cas, peu importe ce qu’on fait dans un bac, on ne peut jamais y mettre des poissons « direct ». Il faut toujours attendre un bon mois afin d’atteindre un équilibre de l’eau.

      Répondre
  • 2018-02-01 à 11:12
    Permalien

    Bonjour
    entre le substrat et la couche de sable superieur ,on peux utiliser du voile d’hivernage aussi?

    Répondre
    • 2018-02-04 à 17:58
      Permalien

      Je suppose que oui.

      Répondre
    • 2018-10-01 à 17:10
      Permalien

      Bien sur, sans probleme cela évite que les matières ne se mélangent.

      Répondre
  • 2017-12-07 à 21:23
    Permalien

    Bonjour,
    Est-ce que le voile d’hivernage ou feutre de la première étape est le même que la seconde couche le tissu imputrescible ?
    Merci

    Répondre
    • 2017-12-17 à 15:25
      Permalien

      Oui, mais en fait on peut utiliser divers matières selon selon ce que l’on trouve en jardinerie.

      Répondre
  • 2017-11-21 à 20:26
    Permalien

    Je voudrais savoir si tu est sure pour le sac de sable pour mortier ?

    Répondre
    • 2017-11-26 à 15:55
      Permalien

      Oui, car c’est le sable le plus simple, le plus naturel et le moins cher du commerce.

      Répondre
  • 2017-07-08 à 07:02
    Permalien

    Bonjour
    Merci pour cet article complet et très utile.

    Pourriez vous me préciser le calibre à utiliser pour le tamis ?
    Concernant les 40 litres de terre de bruyère c’est avant ou après tamisage ?

    Par avance merci beaucoup.

    Répondre
    • 2017-07-15 à 20:09
      Permalien

      Un tamis de maçon, classique.
      Et pour les 40 L c’est avant tamisage (comme indiqué dans l’article 😉 )

      Répondre
  • 2017-01-29 à 04:50
    Permalien

    Bonjour, je suis en train de faire une décoration d’aquarium en polystyrène. C’est un 300 litres osaka et deux autres aquariums. Je voulez savoir si on et obligé de mettre de la resine epoxy car j’ai peur pour mes poissons.
    Votre méthode est bien mais juste une question : y a t-il un risque de fissure avec le temps avec le mortier hydrofuge ?

    Répondre
    • 2017-02-07 à 10:50
      Permalien

      La résine époxy est alternative à la méthode que j’ai utilisée. Elle est plus chère mais plus neutre vis-a-vis des poissons. Dans mon cas, avec le mortier sans résine, je n’ai pas rencontré de problème particulier. Enfin, oui des fissures peuvent apparaître.

      Répondre
  • 2017-01-19 à 17:45
    Permalien

    Bonjour,
    Peut-on rajouter du compost en supplément ?

    Répondre
    • 2017-01-22 à 09:40
      Permalien

      Bonjour,

      Je dirais que le risque c’est la fermentation peut-être. En tout cas la recette de base avec les proportions que je cite dans l’article, convient très bien.

      Répondre
  • 2016-09-11 à 18:06
    Permalien

    C’est cool comme méthode. Je vais faire de même pour mon futur aquarium de 450 L !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.