Création d’un décor en polystyrène + mortier hydrofuge.

1#

L’aquarium : un Juwel Rio 400, commandé sur la très bonne boutique Zooplus. Commandé également : un filtre externe JBL Cristal Profi e1500 qui permet théoriquement de filtrer au moins 3 fois le volume de bac par heure.

2#

Retirer la cuve de décantation car elle est disgracieuse et prend un volume important dans le bac. Cela se fait avec un bon couteau à longue lame, en insistant très fortement sur les plots en silicone.

3#

Création du décor dans des plaques de polystyrène extrudé (que l’on trouve pour quelques euros dans les magasins de bricolage). L’objectif et de réaliser des fausses pierres dans lesquelles viendrons se loger : entrée et sortie du filtre + résistante chauffante. L’intérêt du décor artificiel dans un aquarium est de recréer un environnement minéral sur la vitre du fond de l’aquarium. C’est donc très utile aussi pour cacher l’ensemble des accessoires qui servent à l’entretien de l’eau. C’est la technique du polystyrène + ciment hydrofuge qui est utilisée ici. L’aquarium fait 150 cm de large donc le décor est conçu en trois morceaux qui seront assemblés dans l’aquarium.

4#

Pour éviter le largage de substances toxiques, il faut éviter que l’eau entre en contact avec le polystyrène. Certain utilisent des résines alimentaires ou pour bateau. Ici, le décor est recouvert de mortier hydrofuge qui permet en 2/3 couches d’avoir un rendu pierre assez réussi (de plus, le mortier est bien moins cher que les résines). Les deux faces du décor sont donc enduites de mortier hydrofuge. Du colorant pour ciment peut être ajouté pour créer des marbrures sur le décor et accentuer le relief. Le mortier hydrofuge existe sous forme prêt à l’emploi ou sous forme d’un liquide à ajouter à du mortier classique (cette solution est la moins onéreuse). Pour assurer le passage de l’eau dans les fausses pierres (contenant les tuyaux d’aspiration et de rejet ainsi que la résistance chauffante), des petites grilles découpées dans du plastique peuvent être celées dans le mortier.

5#

Une fois les trois parties du décor enduites sur la face qui sera en contact avec la vitre, elles sont collées avec de la silicone pour aquarium. Pour cette partie, il est utile de tourner l’aquarium pour avoir la vitre du fond à plat. Les joints entre les parties du décor sont alors cachés par du mortier. Il est également possible d’ajouter des morceau de polystyrène à cette étape pour créer des reliefs divers. Tout le polystyrène doit être recouvert par du mortier.

6#

Une fois le décor terminé, il faut le laisser sécher une quinzaine de jours puis le brosser et le laver une fois ou deux pour éviter de salir inutilement le futur aquarium.

Il est possible de prévoir dès le début le passage de tubes pour les diffuseurs d’air inclus dans le futur sol.

 

 

 

 

 

 

 

SUITE…

 

 

 

 

 

15 Comments
  1. Bonjour, avant toute chose félicitations et merci pour ce post qui donne des idées.
    Quand tu as siliconé, as tu mis du silicone uniquement sur la face arrière de ton décor ou aussi sur les côtés et le dessous ?
    Je n’ai pas encore visite toute la création de ton bac, mais comment évolue-t-il ?
    Si tu peux me glisser des photos ce serai sympa.
    Bonne fin de journée.

    • Merci, en fait j’ai juste collé l’arrière, comme sur les photos. Ça a tenu nickel !

      Le bac a eu des problèmes classiques d’algues, puis de fermentation, problèmes assez classique en démarrage. Après 6 mois et quelques interventions (mais rien de chimique) ça a été une vraie réussite.

      Après 6 mois je retirais 10 L de plantes par mois tellement ça poussait ! Un régale ! L’équilibre rêvé !

      Je parle au passé car depuis j’ai déménagé assez loin (pour raison professionnelle) et j’ai vendu le bac complet avant de partir…

      Mais ça a été une expérience formidable et enrichissante : tout fabriquer soi-même et essayer de bien comprendre l’équilibre « vivant » qui existe dans un aquarium est très formateur. Mais il faut être soigné et patient !

  2. Bonjour et félicitations pour ce poste très complet. J’aurais une question, entre le mortier classique + hydrofuge liquide ou mortier hydrofuge, quelle méthode avez-vous finalement utilisé ? Autre question, comment avez-vous réalisé des dégradés de couleurs sur le décor, avec du colorant ou en saupoudrant du sable ?

    Merci d’avance

  3. Merci.

    Pour rendre hydrofuge le mortier j’ai utilisé les deux techniques :

    – ajouter un additif liquide à du mortier classique,
    – utiliser du mortier « hydrofuge » tout prêt, pour faire des compléments.

    Pour la couleur j’ai utilisé du colorant pour mortier, très classique à trouver en magasin de bricolage (visible sur l’un des photos ci-dessus). Par contre il faut en mettre très peu.

  4. Ok merci, entre temps j’aurais une autre question d’une certaine importance. Sur d’autre forums, d’autres personnes ont utilisé la même technique et certains prétendent que le mortier hydrofuge peut avoir tendance au augmenter le pH à 8 vers 12. Sachant que personnellement je désire refaire un amazonien avec un pH 8 + diffusion de Co2, pour votre part, quelle est votre pH par rapport par votre eau de conduite ?

    Merci d’avance.

    • Un pH à 12 ! Ça me semble énorme et ça serait dangereux.

      Dans mon cas, pour une eau du robinet avec un pH compris entre 7,2 et 7,6, six mois après j’avais un pH entre 7,6 et 8.

      Mais je pense que c’est surtout la tourbe de mon sol qui avait un effet.

      Un vrai mortier hydrofuge (quand on s’applique à le faire) ne doit pas modifier l’eau qu’il contient. Sur certains additifs hydrofuges pour mortier on peut d’ailleurs lire que ça convient pour les cuves d’eau potable ! Donc ces histoires de pH qui change énormément je n’y crois pas, sauf si le mortier n’est pas hydrofuge ou mal fait.

    • En effet il ne faut pas que le polystyrène soit en contact avec l’eau. Il peut y relarguer des substances toxiques. C’est pour ça qu’on le recouvre au choix de mortier ou de résine.

    • Probablement oui. Je ne connais pas ce produit mais le milieu marin est célèbre pour son pouvoir corrosif sur les matériaux.

  5. Bonjour, j’ai une petite question concernant le mortier, moi aussi 🙂
    Est-ce du mortier hydrofuge acheté dans un magasin de bricolage « commun », un produit « standard »? J’ai lu au dos qu’il y a un tas de composants « bizarres » dont je ne connais pas les effets sur le bac et ses locataires…

    • Pour mon bac, j’ai utilisé du mortier classique auquel j’ai ajouté de l’hydrofuge liquide. Je n’ai jamais rien remarqué de spécial ensuite sur les poissons. Cette technique est utilisée depuis longtemps par des grands aquariums « pro » que l’on peut visiter. Dans tous les cas, la plupart des techniques de décoration ne sont pas très naturelles… D’où ma tentative plus récente : lien.

      • Donc la meilleure solution est d’acheter ses décors tout faits dans des magasins spécialisés (donc pas forcément à notre idée, et assez chers) ? Heureusement, on ne doit pas les changer sans arrêt 🙂
        Superbe ton nouveau bac !

          • Je n’aime pas non plus, mais j’ai encore moins envie de me retrouver avec des poissons flottants à cause de mes créations. Et vu que je débute, je suis prudent. Je vais essayer de créer un rocher (donc pas un fond) en mortier pour commencer 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *